Tous les articles

Louvain Médical vous présente un site Internet dont l'aspect pratique, interactif et dynamique s'accorde parfaitement avec la qualité scientifique de ses articles, tant au niveau de ses actualités que de ses articles originaux.

Ama Contacts

Hommage aux professeur·es émérites 2022
Décembre 2022

Hommage aux professeur·es émérites 2022

du Secteur des sciences de la santé de l’UCLouvain
des Cliniques universitaires Saint-Luc
du CHU UCL Namur

Sonia Brichard,Patrick Chenu, Philippe Clapuyt, Stefan Clément de Cléty, Pierre Coulie, Jean-Paul Coutelier, Naïma Deggouj, Pierre Gianello, Claude Gilliard, Philippe Hanson, Dominique Lison, Marc Louis, Dominique Maiter, Etienne Marbaix, Marie-Paule Mingeot, Philippe Noirhomme,
Véronique Préat,Thierry Sluysmans, Jean-Marie Vanmarsenille, Patrick Willems

Lire la suite

Ama Contacts

Beau comme une journée
Carl Vanwelde Décembre 2022

Cela porte un joli nom, Ikebana, arrangement floral séculaire alliant équilibre, rythme et couleurs en demi-teintes comme un dessin dans l’espace.

Lire la suite

Ama Contacts

Il y a 100 ans : la médecine entre deux guerres, entre deux...
Jean-claude Debongnie Décembre 2022

Comme la Belle Epoque (chrononyme rétrospectif désignant la fin du 19ie siècle et le début du 20ie, période de quatre décennies de paix, d’insouciance et d’optimisme) a suivi la guerre franco-prussienne de 1870 (et fait songer aux golden sixties, aux trente glorieuses), les Années Folles (appelées « the roaring twenties » au Royaume Uni) ont suivi celle de 14-18. Elles s’étendront de 1920 à la grande dépression. C’est une période de renouveau social, culturel et artistique. Paris en est le centre avec Montmartre et Montparnasse, avec le surréalisme, avec le passage de l’Art nouveau à l’Art déco. C’est l’installation de la production de masse, industrielle où Ford construit plus de la moitié des voitures, sportive avec l’apparition de clubs de football (>300) en France, de grands stades (Wembley 100.000 places pour la première coupe du monde de football 1923), culturelle avec l’apparition de la radio, du cinéma, machine à rêves qui de muet (Charlot), deviendra parlant (1927).

Lire la suite

Ama Contacts

Ama Contacts 123 - Editorial
Dominique Pestiaux Décembre 2022

Michel Serres avait coutume d’écrire que : « la médecine soignait depuis toujours, elle guérit de plus en plus souvent ». Cette citation illustre parfaitement le contenu de ce numéro de l’AMA-Contact.

Lire la suite

Ama Contacts

Ama Contacts 123-novembre décembre 2022
Décembre 2022

Michel Serres avait coutume d’écrire que : « la médecine soignait depuis toujours, elle guérit de plus en plus souvent ». Cette citation illustre parfaitement le contenu de ce numéro de l’AMA-Contact.

Lire la suite

Cas cliniques

Pneumothorax spontané chez une femme enceinte : difficulté de...
Natacha De Decker (1), Pol Vincent (1), Thierry Castelain (2), Paula Blaj (2), Pascale Grandjean (3), Sophie Gilles (3), Tudor Azoicai (1) Décembre 2022

Le pneumothorax spontané est une cause fréquente d’admission dans les services d’Urgences. Son étiologie, ainsi que le potentiel létal en cas de non-diagnostic, sont bien connus. Cela étant, il existe des étiologies moins habituelles de ce type de pathologie. Le diagnostic peut alors ne pas être aisé, d’autant plus que les symptômes peuvent être équivoques. C’est le cas du pneumothorax spontané de la femme enceinte, sans facteur(s) de risque(s), chez qui les symptômes peuvent mimer ceux observés au cours du dernier trimestre de la grossesse.

Dans ce contexte, nous souhaitons rapporter une observation de pneumothorax spontané chez une femme enceinte de 32 semaines, sans aucun facteur de risque connu. Nous proposons également de revoir la littérature sur ce sujet.

Notre analyse met en évidence que le pneumothorax spontané chez la femme enceinte est une pathologie rare dont le diagnostic peut être méconnu, eu égard à des manifestations cliniques pouvant être confondues avec des phénomènes physiologiques du dernier trimestre de la grossesse.

Lire la suite

Urgence/Allergologie - Immunologie/Hématologie

Reconnaître, comprendre et traiter l’angioedème en salle d...
Cédric Hermans (1), Emilie Delloye (2), Françoise Pirson (3,4,5) Décembre 2022

L’angioedème (AO) qu'il soit lié à la libération d'histamine ou à la présence excessive de bradykinine représente un motif fréquent d’admission en salle d’urgence. Il s’agit aussi d’une affection potentiellement grave voire fatale. Sa prise en charge diagnostique et thérapeutique peut se révéler difficile.

Cet article détaille la gestion pratique de l’AO en salle d’urgence, en particulier sa forme bradykinique, ainsi que les modalités et objectifs du bilan allergologique spécialisé fréquemment indiqué.

Finalement, cet article accorde une place toute particulière à l’AO héréditaire, une maladie rare justifiant une prise en charge thérapeutique spécialisée et récemment révolutionnée par de nouvelles molécules très prometteuses.

Lire la suite

Médecine Générale

Médecine de première ligne dans la gestion de la pandémie SARS...
Décembre 2022

Pourquoi un tel symposium ?

En hiver 2021, alors que les prémisses d’une possible sortie de la crise Covid-19 apparaissaient, plusieurs d’entre nous ont fait le même constat : la médecine de première ligne, cette médecine qui va du cabinet médical individuel ou de groupe aux grandes policliniques urbaines en passant par les maisons de santé, a certes joué un rôle important dans la gestion de la pandémie, mais son potentiel a été insuffisamment exploité, notamment par les autorités en charge des décisions publiques. Ce constat a d’ailleurs été confirmé par des instances internationales telles que l’OMS et l’OCDE. Nous avons dès lors estimé qu’il serait intéressant de lever la tête du guidon, prendre de la distance par rapport à l’ensemble de nos activités déployées pendant la pandémie (soins, dépistage, vaccination…) et organiser un échange d’expériences afin de construire un corpus de connaissances et proposer des recommandations dans quatre pays : Belgique, Canada, France et Suisse. Les points communs partagés par ces quatre pays, que ce soit aux niveaux historique (merci Napoléon !), linguis­tique, culturel, sociétal, académique et bien sûr du système de santé (couverture universelle, assureurs privés et/ou publics, entre autres), ­facilitent une telle dynamique d’échanges.

Lire la suite

Pédiatrie

COVID-19, manifestations cardiovasculaires et sport de...
Jelena Hubrechts¹, Stéphane Moniotte¹ Décembre 2022

Depuis 2019, le virus SARS-CoV-2 a été associé à la survenue de myocardites. De plus, spécifiquement dans la population pédiatrique, ce virus peut entraîner une réponse inflammatoire exagérée quelques semaines après l’infection aiguë, appelée « MIS-C » pour « Multisystem Inflammatory Syndrome in Children ». L’atteinte cardiovasculaire est très fréquemment présente dans cette nouvelle entité, notamment sous la forme de dysfonction ventriculaire avec majoration des enzymes cardiaques sur le plan biologique. L’atteinte myocardique étant une des causes de mort subite chez de jeunes sportifs, le retour aux activités sportives doit se faire de manière prudente. Selon la symptomatologie initiale, une anamnèse ciblée et un examen clinique minutieux peuvent suffire pour permettre la reprise de sport après l’arrêt imposé par la durée de la quarantaine en cas d’infection simple à COVID-19. Dans les autres cas, le patient doit être référé en cardiologie pédiatrique pour un bilan plus complet. Pour les patients après MIS-C, le sport reste contre-indiqué pour une durée de 3 à 6 mois. La reprise du sport doit de toute façon se faire de manière progressive avec sensibilisation du patient, de ses parents et des entraineurs sur l’apparition possible de symptômes cardiorespiratoires.

Lire la suite

Cas cliniques

Hépatite fulminante compliquée d’un syndrome hémophagocytaire...
Sarah Brilot (1), Esther Calvo Lasso De La Vega (2), Christian Michaux (2), Leïla Belkhir (1), Lucie Pothen (1) Décembre 2022

L’hépatite fulminante est une complication rare et mortelle de l’infection à Herpes simplex virus 1 (HSV1) qui peut aussi bien atteindre l’adulte immunocompétent que déficient. Le diagnostic est souvent tardif du fait de la rapidité d’évolution de l’infection d’où l’importance d’initier un traitement rapide par aciclovir. Nous rapportons le cas d’un patient de 36 ans sans antécédents qui consulte pour une altération de l’état général avec fièvre et myalgies depuis deux jours et dont le bilan biologique initial montre une cytolyse hépatique majeure et une bi-cytopénie (thrombopénie et leucopénie). L’évolution est rapidement défavorable avec le développement d’une insuffisance hépatique aigue et d’un syndrome hémophagocytaire réactionnel. Le bilan étiologique mettra par la suite en évidence une infection à HSV1. Un traitement par aciclovir permettra une guérison de l’infection et une correction des anomalies hépatiques et hématologiques.

Lire la suite