Tous les articles

Louvain Médical vous présente un site Internet dont l'aspect pratique, interactif et dynamique s'accorde parfaitement avec la qualité scientifique de ses articles, tant au niveau de ses actualités que de ses articles originaux.

Prix Nobel

L’hépatite chronique C, une maladie chronique en voie de...
Yves Horsmans Novembre 2020

Le Prix Nobel de médecine 2020 a été décerné aux trois personnes qui ont le plus contribué à l’identification du virus de l’hépatite non-A, non-B appelé virus de l’hépatite C. Cette identification a non seulement permis de connaître l’épidémiologie du virus mais aussi son mode de contamination, son mode de reproduction et finalement aboutir au développement de traitements anti-viraux directs. Ces traitements ont une telle efficacité que l’organisation mondiale de la santé (OMS) a émis comme objectif l’éradication de ce virus.

Lire la suite

Droit et handicap

Soutien juridique dans le domaine du handicap : pourquoi et...
Anne Ketelaer Novembre 2020

La législation internationale, européenne et nationale dans le domaine du handicap étant particulièrement vaste et complexe, celle-ci est encore trop souvent mal comprise ou méconnue non seulement des personnes en situation de handicap et des familles mais aussi du grand public, des autorités publiques, politiques, des établissements scolaires, des employeurs du secteur public et privé.

En outre, les personnes en situation de handicap éprouvent de grandes difficultés à faire respecter leurs droits. Or, l’inclusion commence par la connaissance et le respect de ses droits les plus fondamentaux. C’est pourquoi, DHEI, une nouvelle ASBL dans le paysage du handicap et de l’inclusion a été créée. Structure de soutien juridique dans le domaine du handicap, elle a pour objectif de rendre le droit accessible aux personnes en situation de handicap et à leurs familles, de même qu’aux professionnel.le.s via deux axes principaux : la formation à la législation du handicap et l’assistance juridique de première ligne. Conjuguant à la fois l’humain et la technicité du droit, elle privilégie essentiellement le travail en réseaux en collaboration avec différents partenaires ayant une grande expérience dans le domaine du handicap sans en répercuter les frais occasionnés sur les personnes en situation de handicap et leurs familles.

Lire la suite

Rhumatologie

Polyarthrite débutante : intérêt de la rémission précoce
Emilie Sapart1*, Stéphanie Dierckx2*, Tatiana Sokolova1, Aleksandra Avramovska1, Laurent Meric de Bellefon3, Adrien Nzeusseu1, Bernard Lauwerys1, Patrick Durez1 Novembre 2020

La polyarthrite est une affection inflammatoire chronique, d’origine immunitaire, caractérisée par une atteinte du tissu synovial pouvant détruire progressivement les articulations associée parfois à des manifestations extra-articulaires.

Ce rhumatisme, très hétérogène, peut causer des douleurs invalidantes, un handicap fonctionnel, entrainant une importante réduction de la qualité de vie.

Le diagnostic précoce et une meilleure compréhension de sa physiopathogénie ont permis, grâce à la recherche translationnelle, de développer de nouvelles stratégies thérapeutiques, avec un changement substantiel dans la prise en charge de cette affection.

Lire la suite

Gériatrie

COVID-19 : présentation clinique et mortalité des 50 premiers...
Cédric Mahiat, Séverine Henrard, Isabelle Gilard, Nicolas Lanthier, Peter Stärkel, Isabelle De Brauwer, Pascale Cornette, Benoit Boland Novembre 2020

Objectifs. Bien que la majorité des décès intra-hospitaliers liés à la COVID-19 survienne chez des patients de plus de 75 ans, cette population a été peu étudiée. Cette étude vise à décrire la présentation clinique et le taux de mortalité intra-hospitalière de ces patients.

Méthodes. Étude de cohorte rétrospective des 50 premiers patients atteints de la COVID-19 admis en gériatrie aux Cliniques universitaires Saint-Luc.

Résultats. Avant l'admission, les patients (âge médian : 88 ans) étaient vulnérables (16%), légèrement/modérément fragiles (32%), sévèrement/très sévèrement fragiles (52%) selon le score de fragilité clinique, et présentaient des syndromes gériatriques (troubles cognitifs 54%, chutes à répétition 44% et dénutrition 40%). Chez 36% des patients, la présentation initiale de la COVID-19 était atypique (symptômes de delirium ou digestifs). La mortalité intra-hospitalière était élevée (52%) et n’était pas associée au degré de fragilité, mais à un âge plus avancé, une tension artérielle systolique plus basse, une lactate déshydrogénase sérique plus élevée et des infiltrats pulmonaires marqués lors du diagnostic.

Conclusions. Chez les premiers patients gériatriques atteints de la COVID-19, le symptôme initial était souvent trompeur, la mortalité intra-hospitalière était élevée (52%), et les facteurs pronostiques restent à déterminer, en particulier l’effet de la fragilité clinique.

Lire la suite

Actualité thérapeutique

Le Rivaroxaban (Xarelto®): état des lieux des nouvelles...
Cédric Hermans Octobre 2020

Les anticoagulants oraux directs (AODs), ciblant les Facteurs Xa ou IIa de la coagulation, représentent une innovation thérapeutique majeure. Même si les anticoagulants classiques (antivitamine K (AVK) et héparines de bas poids moléculaire) conservent une place importante dans l’armement préventif ou curatif, les AODs ont révolutionné la prise en charge médicamenteuse des affections thrombotiques tant artérielles que veineuses.

Au-delà du potentiel à se substituer aux anticoagulants classiques dans les indications fréquentes telles que la fibrillation auriculaire et la maladie thrombo-embolique veineuse, le rivaroxaban se distingue par un spectre d’études et de données récentes et originales, issues de registres ou de sous-analyses des études de phase III, qui modifient les modalités et majorent les bénéfices de l’anticoagulation orale à tous les âges de la vie et dans une pléthore d’indications.

Cet article se propose de fournir une revue synthétique et pratique de ces données et des implications thérapeutiques.

Lire la suite

Ama Contacts

Le Cri Edvard Munch
Chantal Daumerie Octobre 2020

Face à la CRIse sanitaire qui nous submerge, le sentiment d’effroi qui nous accable - légitime ou non - peut trouver dans le célèbre tableau d’Edvard Munch, une résonance prophétique.

Lire la suite

Ama Contacts

Conduire avec de la buée sur les vitres
Carl Vanwelde Octobre 2020

On gérait la complexité, devra-t-on dorénavant prendre en charge l’incertitude ? La récente épidémie due au Coronavirus bouleverse notre démarche clinique.

Lire la suite

Ama Contacts

L’infection à SARS-CoV-2 cause une dysfonction tubulaire...
Johann Morelle1,3, Alexis Werion1,3, Leila Belkhir2,3, Zhiyong Chen4, Michel Jadoul1,3, Olivier Devuyst1,3,4 Octobre 2020

L’infection par le virus SARS-CoV-2 est responsable de la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19), caractérisée par une infection des voies respiratoires et par une atteinte d’autres organes exprimant le récepteur viral ACE2. La fréquence élevée de diverses manifestations rénales associées à la COVID-19 suggère que les reins sont des cibles privilégiées du SARS-CoV-2. Nous avons récemment montré que l’infection à SARS-CoV-2 cause une atteinte spécifique du tube proximal du rein, un segment qui joue un rôle majeur dans la réabsorption de protéines et de solutés. À l’instar de maladies congénitales ou acquises affectant le tube proximal, la COVID-19 est associée à une protéinurie de bas poids moléculaire, une fuite urinaire d’acide urique et de phosphore, et une aminoacidurie spécifique. Cette atteinte fonctionnelle est reflétée par des lésions structurelles du tube proximal et la présence de particules possiblement virales dans les cellules tubulaires de patients atteints de COVID-19. L’atteinte tubulaire est associée à un risque accru de progression vers l’insuffisance respiratoire et le besoin de ventilation mécanique. Ces résultats contribuent à une meilleure compréhension de l’atteinte rénale associée à la COVID-19, avec de potentielles retombées cliniques.

Lire la suite

Ama Contacts

L’éosinopénie sévère ou la mise en évidence fortuite d’un...
Fabio Andreozzi1, Jean-Cyr Yombi2, Cédric Hermans1 Octobre 2020

En Mars 2020, nous étions confrontés aux prémices de la pandémie COVID-19. Les délais de réponse d’identification du SARS-Cov-2 par RT-PCR sur frottis nasopharyngé d’au moins 24 heures rendaient difficile le diagnostic rapide chez de nombreux patients. La capacité de détecter de manière précoce et sensible les anomalies pulmonaires liées à l’infection COVID-19 a conféré un rôle important au scanner thoracique dans l’attente des résultats du frottis.

Lire la suite

Ama Contacts

Les épidémies, une histoire sans fin ?
Jean-Claude Debongnie Octobre 2020

Au début étaient les microbes (terme introduit par Sedillot en 1878 et signifiant vie courte) comprenant les virus, aussi anciens que l’ADN – les bactéries (vieilles de plus d’un milliard d’années) – les parasites apparus avec les cellules eucaryotes. Leurs vecteurs ont également précédé l’homme avec leur cargaison microbienne : les insectes (1 million d’espèces apparus il y a 400 millions d’années) – les rongeurs (la moitié des 5400 espèces animales à l’origine de plus de 50 zoonoses) – les chauves-souris (plus de 100 espèces, sources inépuisables de virus) etc.

Lire la suite