Rechercher sur le site

Inscrivez un mot clef afin de rechercher tous les articles,
rubriques ou auteurs associés :

Tous les articles

Gériatrie

COVID-19 : présentation clinique et mortalité des 50 premiers...

Objectifs. Bien que la majorité des décès intra-hospitaliers liés à la COVID-19 survienne chez des patients de plus de 75 ans, cette population a été peu étudiée. Cette étude vise à décrire la présentation clinique et le taux de mortalité intra-hospitalière de ces patients.

Méthodes. Étude de cohorte rétrospective des 50 premiers patients atteints de la COVID-19 admis en gériatrie aux Cliniques universitaires Saint-Luc.

Résultats. Avant l'admission, les patients (âge médian : 88 ans) étaient vulnérables (16%), légèrement/modérément fragiles (32%), sévèrement/très sévèrement fragiles (52%) selon le score de fragilité clinique, et présentaient des syndromes gériatriques (troubles cognitifs 54%, chutes à répétition 44% et dénutrition 40%). Chez 36% des patients, la présentation initiale de la COVID-19 était atypique (symptômes de delirium ou digestifs). La mortalité intra-hospitalière était élevée (52%) et n’était pas associée au degré de fragilité, mais à un âge plus avancé, une tension artérielle systolique plus basse, une lactate déshydrogénase sérique plus élevée et des infiltrats pulmonaires marqués lors du diagnostic.

Conclusions. Chez les premiers patients gériatriques atteints de la COVID-19, le symptôme initial était souvent trompeur, la mortalité intra-hospitalière était élevée (52%), et les facteurs pronostiques restent à déterminer, en particulier l’effet de la fragilité clinique.

Lire plus
Médecine Générale

Respect de la chaine du froid en médecine générale

La conservation des vaccins requiert le maintien de la chaîne du froid qui, même dans les pays plus développés, montre encore fréquemment des faiblesses. Or, l’exposition de la plupart des vaccins à des températures élevées entraîne une certaine dégradation de ceux-ci. D’autre part, les vaccins sont immédiatement dégradés par la congélation. Dans ce contexte, la conservation des vaccins au réfrigérateur à une température constante entre 2 et 8°C est une exigence pour le médecin généraliste afin de conserver leurs propriétés. Les principales caractéristiques de tels réfrigérateurs doivent être le maintien d’une température constante (entre 2 et 8°C), une distribution égale de la température, un évaporateur qui empêche le gel, un dispositif de rétablissement de la température très rapide et une circulation d’air pulsé. Les réfrigérateurs domestiques peuvent suffire aux besoins de conservation de petits volumes de vaccins pour peu qu’ils présentent les caractéristiques minimales requises pour une bonne conservation et qu’ils bénéficient des adaptations nécessaires à cet usage. Il convient par ailleurs d’assurer une surveillance et un relevé régulier des températures au moyen d’un thermomètre extérieur muni d’une sonde. Ces éléments aisément contrôlables permettent une conservation des vaccins dans de bonnes conditions ce qui ne pourrait que contribuer à l’optimisation de la couverture vaccinale de la population.

Lire plus

STOPP/START.v2

 

 

 

L’outil STOPP/START.v2 permet l’évaluation des traitements médicamenteux prescrits aux patients de 65 ans et plus.

 

Cet outil, destiné à tous les milieux de soins, stimule la réflexion et la remise en question des médicaments pris par les patients, en particulier les médicaments des systèmes nerveux et cardiovasculaire.

Lire plus

Devenir auteur

Que vous soyez Médecin actif,

Médecin retraité, Assistant, Etudiant,

N'hésitez pas à nous soumettre un article dans votre domaine d'expertise

En savoir plus