Tous les articles

Louvain Médical vous présente un site Internet dont l'aspect pratique, interactif et dynamique s'accorde parfaitement avec la qualité scientifique de ses articles, tant au niveau de ses actualités que de ses articles originaux.

Les avancées en matière de préservation de la fertilité chez la femme

Camille Hossay, Marie-Madeleine Dolmans Publié dans la revue de : Février 2020 Rubrique(s) : Gynécologie

En 2019, de belles avancées ont été faites en matière de préservation de la fertilité chez les femmes. Nos recherches au laboratoire de gynéologie se sont principalement concentrées sur l’amélioration de la cryopréservation et transplantation de tissu ovarien, ainsi que sur le développement de l’ovaire artificiel.

Lire plus

La déprescription chez la personne âgée

François-Xavier Sibille, Catherine Pétein, Perrine Evrard, Ariane Mouzon, Stefanie Thevelin, Marie de Saint-Hubert, Anne Spinewine Publié dans la revue de : Février 2020 Rubrique(s) : Gériatrie

La déprescription est le processus d'arrêt, de diminution ou de conversion d'une médication inappropriée, supervisé par un professionnel de la santé, qu'il soit médecin, pharmacien ou infirmier, dans le but d'améliorer la santé et de réduire les coûts. Cette démarche est devenue un sujet majeur de la prescription (appropriée), particulièrement chez le patient âgé et le patient en fin de vie.

Si la sécurité et les bénéfices globaux sont communément acceptés, sa mise en œuvre en pratique clinique ouvre encore de nombreuses pistes de recherche. Cet article abordera dans un premier temps le point de vue des acteurs : les patients, leurs proches ainsi que les professionnels de santé. Nous présenterons ensuite les données probantes concernant une classe médicamenteuse fréquemment évoquée pour ses effets secondaires, les agonistes des récepteurs aux benzodiazépines (BZRA). Enfin, les cas particuliers des personnes âgées résidant en maison de repos et des patients en fin de vie seront abordés.

Lire plus

Radiofréquence guidée sous échoendoscopie : une alternative séduisante pour le traitement de l’insulinome bénin localisé

Raluca Maria Furnica, Ivan Borbath, Bernard Vandeleene, Dominique Maiter, Pierre Deprez Publié dans la revue de : Février 2020 Rubrique(s) : Endocrinologie et Nutrition

Une nouvelle technique innovante, la radiofréquence (RF) guidée sous échoendoscopie, représente potentiellement une alternative nettement moins invasive pour le traitement radical d’un insulinome bénin.

Aux Cliniques universitaires Saint-Luc, depuis juin 2018, nous avons pu traiter quatre patients avec insulinome bénin localisé par RF guidée sous échoendoscopie avec une sonde Starmed (Taewong). Dans tous les cas, l’efficacité du traitement a été immédiate, en général dès la fin de l’ablation.

L’insulinome constitue probablement la meilleure indication d’ablation par radiofréquence pancréatique guidée par échoendoscopie, du fait de la petite taille de ces tumeurs endocrines, du caractère exceptionnel de leur transformation maligne métastatique, et de la facilité et relative innocuité de la technique d’ablation.

Lire plus

Innovations 2019 en chirurgie orthopédique et traumatologie

Xavier Libouton, Nathalie Pireau, Simon Vandergugten, Vincent Cunin, Jean-Emile Dubuc, Philippe Mahaudens, Nadia Irda, Maïte Van Cauter, Ludovic Kaminski, Karim Tribak, Dan Putineanu, David Mathieu, Daniel Morcillo, Loic Thoreau, Alin Sirbu, Vincent D Publié dans la revue de : Février 2020 Rubrique(s) : Chirurgie orthopédique et traumatologie

L’année 2019 nous amène à évoquer trois thématiques : l’apport de l’imagerie 3D dans la planification des arthroplasties de l’épaule, la reconstruction articulaire du coude par greffe ostéoarticulaire taillée en miroir et enfin la chirurgie de la scoliose par modulation de croissance, sans fusion vertébrale.

La pathologie de l’épaule est une des plus fréquentes du système locomoteur, touchant environ la moitié de la population. L’arthrose gléno-humérale, quelle que soit son étiologie, peut justifier le recours à un remplacement prothétique. Le devenir de ces implants n’atteint cependant pas le taux de survie des implants prothétiques de la hanche et du genou. La sévérité des pertes osseuses, particulièrement au niveau de la glène de l’omoplate, et la difficulté d’orienter avec précision les implants rend compte pour une bonne part d’échecs fréquents et trop précoces. La planification de la chirurgie à l’aide d’un logiciel de planification à partir de reconstructions 3D scanner permet d’anticiper ces problèmes et d’établir une stratégie chirurgicale adaptée.

Le devenir des arthroplasties du coude dans le temps reste limité, particulièrement chez le sujet jeune et actif. L’utilisation d’une reconstruction ostéochondrale permet de postposer le recours à l’arthroplastie de plusieurs années. Cette chirurgie difficile par la nécessité d’une congruence articulaire parfaite est actuellement rendue possible par l’usage d’une planification en miroir à partir de l’articulation saine et la sélection de l’allogreffe la plus appropriée sur base de l’imagerie scanner. La chirurgie est rendue possible par la mise à disposition du chirurgien de guides de coupe pour l’articulation lésée et l’allogreffe, assurant la correction avec exactitude, conformément à la planification préopératoire.

La scoliose atteint principalement une population jeune et tend à s’aggraver avec la croissance. Jusqu’à présent, la chirurgie visait à rétablir l’équilibre sagital du rachis en bloquant les segments osseux afin de prévenir toute nouvelle déformation. Cette stratégie concentrait les contraintes sur les segments du rachis laissés libres de l’instrumentation et de la fusion osseuse avec potentiellement des pathologies discoradiculaires secondaires dans ces niveaux. Le concept d’utiliser la croissance résiduelle du rachis pour corriger la déformation a été récemment introduit. Plutôt que de bloquer définitivement la colonne, le matériel est positionné pour freiner la croissance du côté de la courbure et laissé le côté concave poursuivre celle-ci et corriger la déformation. Il s’agit de la modulation de croissance. Dans cette configuration, la colonne n’est plus bloquée et conserve sa souplesse.

Lire plus

Innovations 2019 en chirurgie cardio-thoracique

Emiliano Navarra, Valérie Lacroix Publié dans la revue de : Février 2020 Rubrique(s) : Chirurgie cardio-thoracique

La chirurgie cardio-thoracique mini-invasive a été développée pour réduire la lourdeur liée aux approches de la chirurgie cardio-thoracique conventionnelle. La chirurgie robotique, dernière évolution de la chirurgie mini-invasive améliore le champ de vision peropératoire grâce à des caméras 3D ultra-performantes permettant une immersion complète du chirurgien dans le champ chirurgical. La précision du geste chirurgical est également améliorée grâce à la plus grande amplitude de mouvement des instruments et une dextérité extrêmement fine. De plus, le confort du chirurgien est également amélioré grâce à une ergonomie optimalisée à la console.

La chirurgie robotique est utilisée pour plusieurs pathologies en chirurgie cardiaque, principalement pour la chirurgie mitrale mais également pour la chirurgie coronarienne, la chirurgie de la valve tricuspide, des pathologies congénitales comme la communication inter-auriculaire et pour des résections de tumeurs intra-cardiaques. Elle est également utilisée en chirurgie thoracique pour les résections pulmonaires, curages ganglionnaires et tumeurs médiastinales.

Lire plus

Recommandations de la Société Européenne de Cardiologie (ESC) pour le diagnostic et la prise en charge de la maladie coronaire chronique

Agnès Pasquet Publié dans la revue de : Février 2020 Rubrique(s) : Cardiologie

La maladie coronaire représente une part importante des maladies cardiaques et sa prise en charge nécessite des thérapeutiques adaptées.

Les nouvelles recommandations de la Société Européenne de Cardiologie (ESC) sur la maladie coronaire présentent celle-ci comme un continuum et proposent de nouveaux protocoles pour le diagnostic ou les traitement antithrombotiques.

Lire plus

Épidermolyse aigüe staphylococcique chez un adolescent

Marylou Lefèvre, Audrey Bulinck, Pierre-Paul Roquet-Gravy Publié dans la revue de : Janvier 2020 Rubrique(s) : Dermatologie

L’épidermolyse aigüe staphylococcique (EAS) est une dermatite exfoliative affectant principalement les nourrissons et les jeunes enfants. Cet exanthème infectieux caractérisé par un décollement superficiel de l’épiderme est dû à une infection par un S. aureus producteur d’exfoliatines A et/ou B. Le cas décrit va nous permettre d’illustrer la clinique de l’EAS caractérisée par une éruption érythrodermique et bulleuse associée à des lésions érythémateuses suintantes dans les zones de frottement et accompagnée d’une pyrexie. Le dignostic est établi cliniquement. Une évolution favorable est observée sous antibiothérapie intraveineuse anti-staphylococcique par flucloxacilline associée à des soins locaux et une ré-équilibration hydro-électrique.

Nous abordons également la physiopathologie et le diagnostic différentiel de l’EAS en soulignant l’importance d’un diagnostic précoce. Nous discutons ensuite des lignes directrices concernant la prise en charge, notamment le bénéfice de l’association de la clindamycine et d’un laxatif osmotique ou encore l’utilisation de plasma frais congelé ou d’immunoglobulines en cas de non-réponse aux antibiotiques.

Mots-clés

Épidermolyse aigüe staphylococcique EAS, dermatite exfoliative, adolescent, bulles, toxines exfoliatives, clindamycine

Lire plus

Néphrite interstitielle aiguë dans le décours d’un traitement par pembrolizumab

Romain Dury, Valentin Van Den Bossche, Kim Vanderheyde, Sophie Jossart Publié dans la revue de : Janvier 2020 Rubrique(s) : Pneumologie

Le pembrolizumab est un anticorps monoclonal humanisé ciblant le récepteur PD-1 exprimé à la surface des lymphocytes T cytotoxiques. Avec d’autres anticorps spécifiques, il fait partie des inhibiteurs de checkpoints immunitaires (ICI). Son utilisation en monothérapie est notamment indiquée en première ligne dans les carcinomes bronchiques non-à petites cellules (CBNPC) métastatiques, sans addictions oncogéniques (mutations ALK ou EGFR) et exprimant à la surface des cellules tumorales le récepteur PD-L1 à 50% ou plus, correspondant à un score de proportion tumorale élevé (TPS score), et prédictif d'une meilleure réponse au traitement (1-3).

Nous présentons ici le cas d’un patient atteint d’un CBNPC traité par pembrolizumab chez lequel nous mettons en évidence une néphrite interstitielle aiguë (NIA) dans le décours de son traitement par immunothérapie. L’arrêt définitif du pembrolizumab et un traitement par corticoïdes intraveineux permettront de normaliser progressivement la fonction rénale du patient.

La néphrite est un des effets secondaires rares possibles lors de l’utilisation d’une immunothérapie.

Les nouveaux profils de toxicité liés aux inhibiteurs de points de contrôle de l'immunité nécessitent de déclarer tout symptôme ou anomalie biologique découvert lors de son utilisation afin de permettre une meilleure prise en charge des effets secondaires liés à l’immunothérapie.

Mots-clés

Immunothérapie, néphrite interstitielle aiguë, pembrolizumab, effets secondaires

Lire plus

La gériatrie, essor d’une « jeune » spécialité

Thibaud De Blauwe Publié dans la revue de : Janvier 2020 Rubrique(s) : Gériatrie

Bien avant nous, les Égyptiens, les Grecs puis les érudits moyenâgeux se sont intéressés aux pathologies et autres maux de la vieillesse. Au-delà d’un bref résumé de l’histoire de la gériatrie, cet article propose une réflexion sur l’origine de cette jeune discipline. Elle a pris son essor en peu de temps en proposant des innovations notamment dans la prise en charge du patient âgé fragile et de son entourage, dans la création d’un programme de soins et de partenariats, mais aussi dans l’intégration de la multidisciplinarité et de l’interdisciplinarité. De multiples domaines sont en pleine évolution comme la sarcopénie, la fragilité ou encore la prise en charge du patient âgé aux urgences. Quel avenir pour la gériatrie ? Cet article passera en revue ses innovations et l’évolution de sa structure, avant de s’intéresser aux problématiques actuelles qui demeurent : les urgences pour le patient âgé ou encore la liaison externe. Un point sera également consacré au manque d’attrait des étudiants médecins pour la gériatrie, à l’heure où les effectifs manquent cruellement.

Lire plus

La maltraitance infanto-juvénile, parlons-en !

Maya Drachman, Emmanuel de Becker Publié dans la revue de : Janvier 2020 Rubrique(s) : Psychiatrie infanto-juvénile

La maltraitance infanto-juvénile est une question sociétale autant que médicale dont la prise en charge a évolué au cours du temps. Il importe, en tant que médecin, de connaitre les points d’appel et de savoir comment penser et agir en cas d’inquiétude et de suspicion. Sur le terrain, lorsqu’un médecin rencontre un enfant qui décrit des actes de maltraitance, il a le devoir de tout mettre en œuvre pour lui apporter de l’aide, tout en étant tenu au secret professionnel. Un médecin peut rompre ce secret lorsqu’il évalue un danger imminent, grave et urgent mettant en péril la vie de l’enfant. On sait aujourd’hui que la maltraitance des enfants a des conséquences sur les adultes de demain avec une augmentation des problèmes physiques et psychiques.

Nous proposons des balises pour la prise en charge des enfants victimes de maltraitance tout en tenant compte de la particularité du système belge.

Lire plus

Rechercher sur le site

Inscrivez un mot clef afin de rechercher tous les articles,
rubriques ou auteurs associés :