Tous les articles

Louvain Médical vous présente un site Internet dont l'aspect pratique, interactif et dynamique s'accorde parfaitement avec la qualité scientifique de ses articles, tant au niveau de ses actualités que de ses articles originaux.

Diabétologie

New indications of SGLT2-inhibitors
Michel Jadoul Septembre 2022

Inhibitors of the sodium-glucose cotransporter 2 (SGLT2) are dramatically changing the management of heart failure and, especially, chronic kidney disease. Indeed, this class of drugs, which was initially developed to improve glycemia control in Type 2 diabetics, is now widely recommended by global/international guidelines as part of the standard care for both diabetics and non-diabetics presenting with heart failure and/or albuminuric chronic kidney disease. Indeed, large outcome trials have conclusively demonstrated their efficacy and safety, with some undesirable effects that are easily manageable in clinical practice, such as mycotic genital infection. The key challenge for the coming years is to ensure that the broad population of patients susceptible to benefit from SGLT2-i is actually treated by these drugs. In the near future, additional trials may further enlarge the population targeted by this drug class.

Lire la suite

Endocrinologie

Les pièges de la biologie hypophysaire
Damien Gruson Septembre 2022

Le bilan biologique hypophysaire a pour objectif de détecter un excès ou un déficit de production d’hormone. Les méthodes de dosage des différents tests de ce bilan ont fortement évolué au cours des dernières années tant par l’automatisation des immunodosages que par le mise au point de méthode de chromatographie liquide couplée à la spectrométrie de masse. La relation clinico-biologique joue un rôle fondamental dans l’évaluation et l’optimisation des dosages mais aussi dans l’aide à l’interprétation des résultats.

Lire la suite

Endocrinologie

Pièges de l’imagerie hypophysaire (présents et à venir…)
Thierry Duprez Septembre 2022

Après un bref rappel historique de l’imagerie diagnostique pituitaire et de la sémiologie de base en IRM, les pièges qui jalonnent l’imagerie pituitaire au quotidien sont évoqués et illustrés. Le risque de faux positifs à vouloir être trop performant dans la détection des micro-lésions, et celui de méconnaître la complexité du diagnostic différentiel des macro-lésions sont majeurs. Les progrès de la technologie ont généré deux pistes récentes d’amélioration : l’IRM corps entier 7 Teslas (7T) et surtout le deep-learning (DL) dont les promesses sont discutées sur base des premières données de la littérature.

Lire la suite

Endocrinologie

Acromégalie : état de l’art en 2022
Philippe Chanson Septembre 2022

L’acromégalie est liée à une hypersécrétion d’hormone de croissance (growth hormone [GH]), par un adénome hypophysaire somatotrope dans plus de 95 % des cas.

Lire la suite

Médecine interne et maladies infectieuses

Monkeypox virus (MPXV)
Liselot Vandenbergen¹*, Geoffroy Vandercam¹*, Ellen Hoornaert¹*, Alice Sluijters¹, Jean Cyr Yombi¹ Juillet 2022

La Belgique est confrontée à une flambée de cas de Monkeypox virus ou variole du singe, jusqu’à présent endémique uniquement en Afrique de l’Ouest et Centrale. En effet depuis mai 2022, une croissance exponentielle de nouveaux cas a été recensée en Europe. La présentation clinique est celle d’un syndrome grippal suivi d’une éruption cutanée varioliforme. La plupart des patients présenteront un tableau léger à modéré mais les personnes immunodéprimées, les enfants et les femmes enceintes peuvent développer un tableau sévère. La mortalité est faible (3-10%) selon la souche virale. Le virus se transmet principalement par contact cutané prolongé et dans une moindre mesure par voie aérienne. Il est essentiel de mettre en place dès à présent des mesures préventives (dépistage rapide, isolement des cas confirmés et contacts à hauts risques, sensibilisation de la population) afin d’endiguer cette affection. Un vaccin vivant atténué (Imvanex®), à l’heure actuelle encore peu disponible, pourra être utilisé en vue d’une prophylaxie post-exposition des cas contacts et dans une plus large mesure pour la prévention pré-exposition. Des traitements antiviraux (Brincidofovir et Tecorivimat) seront également disponibles dans un futur proche.

Lire la suite

Cas cliniques

Vascularite à IgA de l'adulte : à propos d'un cas et...
Ramanandafy Herveat 1, Ramily Samison Leophonte 2, Raharinoro Raïssa Haingotiana1, Ratovonjanahary Volatantely 2, Rakotoarisaona Fifaliana Mendrika 2, Sendrasoa Fandresena Arilala 2, Rahantamalala Marie Ida 1, Ramarozatovo Lala Soavina 2, Vololontiana Han Juillet 2022

La vascularite à IgA de l’adulte ou purpura rhumatoïde de Henoch-Schonlein est une entité rare définie par des dépôts tissulaires de complexes immuns contenant des immunoglobulines de type A. Un homme de 24 ans sans antécédents particuliers notamment infectieux, présentait des lésions cutanées purpuriques pétéchiales et ecchymotiques, infiltrées de type vasculaire associées à une polyarthralgie des coudes et genoux, et à une douleur abdominale spasmodique. Le bilan sanguin montrait un discret syndrome inflammatoire avec une C-RP à 37 mg/L, Le bilan rénal a montré une protéinurie significative à 0,73g/24h sans insuffisance rénale; le reste du bilan était sans anomalie notamment l'homostase. L’histologie cutanée montrait une lésion de vascularite lymphocytaire et des infiltrats péri-vasculaires constitués de cellules mononuclées, sans nécrose fibrinoïde. Le diagnostic d’une vascularite à IgA stade subaiguë était retenu selon les critères de l'American College of Rheumatology et de l’EULAR/PRINTO/PRES (European League Against Rheumatism/Paediatric Rheumatology INternational Trials Organisation/Paediatric Rheumatology European Society). Une corticorésistance des lésions cutanées a été constatée au bout de 21 jours de traitement, qui se sont finalement résolues à 1 mois.

Lire la suite

Cas cliniques

Les dissections spontanées des artères coronaires (SCAD) :...
Merveil Ndongala1, Christophe Laruelle2 Juillet 2022

L’infarctus du myocarde est consécutif à une sténose/obstruction des artères coronaires, le plus souvent secondaire à l’évolution d’une maladie arthérosclereuse avec ruptures/érosions des plaques d’athéromes formées. Dans certains cas, l’infarctus du myocarde est secondaire non pas à l’évolution d’une maladie athéroscléreuse mais à la sténose des artères coronaires suite à la dissection de la paroi de celles-ci survenant dans une population sans important facteur de risque cardiovasculaire.

Cet article illustre, à partir de trois cas pris en charge dans notre institution, la présentation et l’état actuel de nos connaissances d’une cause atypique d’infarctus du myocarde, la dissection spontanée des artères coronaires (Spontaneous Coronary Artery Dissection, SCAD).

Lire la suite

Médecine et société

L’immigration médico-scientifique aux États-Unis durant le XXe...
Jean-Louis Michaux1, Émilie. Michaux2 Juillet 2022

Le recueil des auteurs à l’origine de la description de maladies du dictionnaire médical a colligé la biographie d’auteurs américains dont l’origine s’est révélée multiple : Émigrés, Descendants d’immigrés ou Américains de souche. Ces Émigrés et Descendants d’immigrés étaient majoritairement européens et la plupart de confession juive ; leur immigration, conséquence de l’antisémitisme, a favorisé le développement médico-scientifique des États-Unis.

Lire la suite

Psychiatrie adulte

L’impact d’un déficit visuel sur l’apparition de symptômes...
Valentin Coutant1, Sylvain Dal2 Juillet 2022

À travers un cas clinique et une étude de la littérature, cet article étudie les interactions croisées entre trauma, psychose et déficit visuel.

Le trauma et la psychose, habituellement décrits de manière séparée, interagissent et se renforcent mutuellement. Le déficit visuel, du fait de l’altération de la perception du monde qu’il provoque, modifie l’expression de la symptomatologie psychiatrique et favoriserait l’émergence de symptômes psychotiques. Dans certains cas de trauma sévère, on peut décrire des symptômes psychotiques (hallucinations, délires) en dehors du spectre de la schizophrénie. On parle alors d’État de Stress Post-traumatique avec Psychose Secondaire (PTSD-SP).

Les traitements proposés devront en tenir compte, en se centrant en priorité sur le trauma, et pas uniquement sur la réduction des symptômes psychotiques.

Lire la suite

Orthopédie et Traumatologie

La rhizarthrose : que proposer au patient pour une douleur de...
Ghady El Khoury1, Olivier Barbier1, Antoine Vanderlinden1, Xavier Libouton1 Juillet 2022

La rhizarthrose, ou arthrose trapézométacarpienne, est une des localisations arthrosiques les plus fréquentes. Les plaintes initiales de douleur évoluent jusqu’à la déformation du pouce et un déficit fonctionnel. La radiographie standard est l’examen de choix pour établir le diagnostic. Le traitement initial se veut conservateur avec une immobilisation par orthèse, des antalgiques, de la kinésithérapie ou des infiltrations. Après échec de ce traitement, des interventions chirurgicales pourront être proposées au patient comme la trapézectomie ou la prothèse trapézométacarpienne.

Lire la suite