Tous les articles

Louvain Médical vous présente un site Internet dont l'aspect pratique, interactif et dynamique s'accorde parfaitement avec la qualité scientifique de ses articles, tant au niveau de ses actualités que de ses articles originaux.

Ama Contacts

L’Afrique-UCLouvain Un partenariat à privilégier
Mars 2021

Ce numéro de l’Ama-Contacts est consacré à l’Afrique

Lire la suite

Néphrologie

Révolution thérapeutique en cours dans l’hyperoxalurie...
Arnaud Devresse, Nathalie Godefroid, Nada Kanaan Mars 2021

L’hyperoxalurie primaire de type 1 (HP1) est une maladie autosomique récessive causée par un dysfonctionnement de l’enzyme hépatique alanine-glyoxylate aminotransferase, ce qui génère une production excessive d’oxalate. C’est une maladie dévastatrice, spécialement pour les reins, qui conduit à l’insuffisance rénale terminale (IRT) dans les 20 à 30 premières années de vie chez la majorité des patients. Actuellement, les traitements conservateurs sont limités et souvent inefficaces pour empêcher la survenue d’une IRT. En conséquence, beaucoup de ces patients ont besoin d’une greffe rénale associée à une greffe hépatique, qui est à l’heure actuelle le seul traitement définitif du déficit enzymatique hépatique. Heureusement, une révolution thérapeutique est en marche. En effet, des traitements innovants sont actuellement testés dans des essais cliniques et certaines données préliminaires montrent une impressionnante efficacité pour réduire la production hépatique d’oxalate. Ce travail fait le point sur les connaissances actuelles sur le sujet.

Lire la suite

Cas cliniques

L’ostéome ostéoïde intra-articulaire du coude : une pathologie...
Daniel Glesener, Jean-François De Wispelaere, Jean-François Nisolle, Yves Boutsen Mars 2021

L’ostéome ostéoïde est une petite tumeur osseuse bénigne du jeune adulte, atteignant habituellement les portions extra-articulaires du squelette appendiculaire des membres inférieurs et du rachis et provoquant une douleur inflammatoire avec une recrudescence nocturne. Nous rapportons le cas d’un patient de 16 ans qui présente une localisation intra-articulaire rare de la palette humérale du coude, compliquée d’une arthrite réactionnelle. Cette atteinte inflammatoire peut causer une impotence fonctionnelle irréversible en cas de diagnostic et de prise en charge retardés. La thermoablation percutanée par radiofréquence sous guidage scanographique en ambulatoire, moins invasive que la chirurgie, est devenue le traitement de référence. Ce cas clinique illustre les particularités cliniques atypiques, diagnostiques et thérapeutiques de cette pathologie rare.

Lire la suite

Cas cliniques

Réaction granulomateuse du visage sur produits de comblement...
Laeticia Famerée, Céline De Halleux, Liliane Marot, Claire Dachelet, Carlos Graux, Hugues Fierens Mars 2021

Les réactions cutanées de type granulome à corps étranger au niveau des zones d’injection de produits de comblement siliconés ont été largement rapportées dans la littérature et ce, même plusieurs années après l’injection de ceux-ci. Plusieurs cas de migration de silicone dans des zones adjacentes ont également été décrits. En revanche et à notre connaissance, aucun cas d’apparition concomitante de granulomes sur des anciens sites d’injection éloignés suite à une libération massive de silicone sur rupture de prothèse mammaire n’a été publié.

La description de « siliconomes » ou granulomes sur silicone est bien établie dans la littérature bien que le mécanisme physiopathologique exact ne soit pas encore complètement élucidé. Ce cas clinique pose la question d’une possible sensibilisation immuno médiée secondaire à la rupture de la prothèse mammaire siliconée. Ces effets secondaires rares risquent d’être plus fréquents avec la pose plus répandue d’implants mammaires dont l’immense majorité est composée de gel de silicone.

Lire la suite

Actualité facultaire

La responsabilité sociale en santé : quel rôle pour notre...
Jean-François Denef, Dominique Pestiaux, Louis Van Maele, Ségolène de Rouffignac Mars 2021

Dans un monde en mutation profonde et accélérée, les facultés de médecine sont soumises à des défis d’adaptation et d’innovation pour répondre à l’évolution des besoins de la société. En l’espace d’un siècle, le concept de responsabilité sociale a pris de l’ampleur, reflet de la nécessité de la conscientisation de chacun de son interdépendance avec le monde qui l’entoure. Les facultés de médecine s’organisent pour endosser cette responsabilité. Cet article revient sur l’émergence de ce concept au sein de celles-ci, sur ses principes et sur des exemples de projets. Il illustre aussi l’engagement de la faculté de médecine de l’Université catholique de Louvain à devenir une faculté socialement responsable.

Lire la suite

Editorial

Lumière sur les Innovations 2020 avec le Louvain Médical
Cédric Hermans Février 2021

Au titre de Rédacteur en Chef, je ne peux que me réjouir et me féliciter de partager avec vous cette 6ème édition de notre revue consacrée aux innovations.

Depuis plusieurs années, en effet, alimenté par le succès des éditions antérieures, le numéro de Février du Louvain Médical propose une rétrospective des nouveautés de l’année précédente.

Lire la suite

Psychiatrie infanto-juvénile

Créativité et réactivité en Psychiatrie Infanto-Juvénile à...
Delphine Jacobs1, Alexandre Riolo2, Sophie Symann1, Anne Wintgens1, Emmanuel de Becker3 Février 2021

La crise liée au COVID-19 s’est révélée particulièrement confrontante en ce qui concerne la santé mentale des enfants et des adolescents. L’accessibilité aux soins s’est complexifiée avec des écrans interposés, des limitations dans les prises en charge, une diminution de la possibilité de faire appel à des instances tierces. Cette contribution met en exergue plusieurs axes de prises en charge au sein du Service de Psychiatrie Infanto-Juvénile des Cliniques universitaires Saint-Luc.

Lire la suite

Pneumologie

Le poumon aigu de la COVID-19 et au-delà
Charles Pilette, Grégory Reychler, Nicolas Audag, Anne-Claire Latiers, Stéphanie Quennery, William Poncin, Gimbada Mwenge, Giuseppe Liistro, Charlotte Smetcoren, Frank Aboubakar, Sophie Gohy, Silvia Berardis, Antoine Froidure Février 2021

En 2020, la COVID-19 a mobilisé la pneumologie aux côtés de nos collègues infectiologues, urgentistes et intensivistes dans un effort concerté, notamment pour établir un consensus de prise en charge de cette maladie infectieuse et inflammatoire aux Cliniques universitaires Saint-Luc. L’équipe de kinésithérapie s’est mobilisée dès les premières heures de cette pandémie pour appliquer des soins respiratoires optimaux à ces patients. Des travaux originaux et l’expérience « de terrain » de nos médecins et kinésithérapeutes ont permis de clarifier des questions essentielles, notamment quant à la meilleure interface pour délivrer une oxygénothérapie à haut débit et l’intérêt d’une pression positive par CPAP pour traiter les nombreux patients présentant une pneumonie à SARS-CoV-2 sévèrement hypoxémiante, ainsi que définir le système le plus approprié d’aérosolthérapie dans ce contexte pandémique.

Cette pandémie a aussi défié le suivi des patients avec maladie respiratoire chronique en imposant des méthodes alternatives, notamment de téléconsultations, surtout lors de la première vague. L’année 2020 a toutefois aussi vu l’arrivée en Europe (EMA) des thérapies ciblées de la mucoviscidose, le développement de formes auto-injectables de biologiques dans l’asthme sévère de type 2, ainsi que la prise en charge multidisciplinaire de cas en augmentation constante de pathologies interstitielles diffuses. Notre service s’est également distingué par des études originales de la COVID-19 au sein de cohortes de patients respiratoires (mucoviscidose, asthme sévère) et en mettant en lumière un mécanisme du vieillissement impliqué dans certaines formes génétiques de fibrose pulmonaire et régulant la longueur des télomères, comme facteur de risque de gravité en cas de COVID-19. Enfin, le cancer du poumon reste malheureusement en tête de liste des « serial killers », mais cette sombre statistique devrait évoluer grâce à l’amplification des progrès de la biologie moléculaire qui permet aujourd’hui – et permettra encore davantage demain - une médecine personnalisée de ce cancer.

Ces activités cliniques et de recherche de transfert témoignent de la volonté de la pneumologie d’œuvrer au chevet du patient pour lui prodiguer les soins spécifiques les plus adéquats, en phase avec les missions d’un hôpital académique incluant une contribution active à l’évolution des connaissances médicales et scientifiques dans ce domaine au cœur des actualités 2020.

Lire la suite

Néphrologie

Innovations 2020 en Néphrologie
Hélène Georgery, Fabienne Oguz, Nathalie Demoulin, Michel Jadoul, Arnaud Devresse, Johann Morelle Février 2021

L’année 2020 a apporté des données rassurantes concernant la sécurité cardiovasculaire du febuxostat, un inhibiteur de la xanthine oxidase, utilisé dans le traitement de l'hyperuricémie symptomatique. Elle a aussi apporté la démonstration, très probablement définitive, qu’il n’y a pas de bénéfice rénal à traiter l’hyperuricémie asymptomatique.

Les bénéfices cardiovasculaires et rénaux des inhibiteurs SGLT-2 ont été largement confirmés et étendus en 2020. En particulier, l’étude DAPA-CKD a démontré un effet néphroprotecteur marqué chez les patients atteints de néphropathie protéinurique, qu’ils soient diabétiques ou non, déjà traités par IEC ou sartan. Ces résultats changent le paradigme de prise en charge des maladies rénales chroniques protéinuriques, dont les inhibiteurs SGLT-2 deviennent un second pilier.

Lire la suite

Hématologie

Traitement des lymphomes B diffus à grandes cellules en...
Sarah Bailly, Xavier Poiré, Nicole Straetmans, Violaine Havelange, Marie-Christiane Vekemans, Eric Van Den Neste Février 2021

Ces dernières années, la prise en charge des lymphomes B diffus à grandes cellules en rechute ou réfractaires a été révolutionnée par l’arrivée de traitements innovants tels que les CAR-T cells anti-CD19. Ces traitements sont disponibles en Belgique depuis la mi-2019.

Que retenir après un an d’expérience ?

Lire la suite