Tous les articles

Louvain Médical vous présente un site Internet dont l'aspect pratique, interactif et dynamique s'accorde parfaitement avec la qualité scientifique de ses articles, tant au niveau de ses actualités que de ses articles originaux.

Pédiatrie

Pédiatrie

Comparaison d’un test antigénique rapide versus Polymerase...
Claire Sommelette (1), Marc Bourgeois (2), David Tuerlinckx (3) Avril 2022

Les virus sont une des causes fréquentes d’infection respiratoire chez les enfants. Cette étude a pour but de comparer la performance d’un test antigénique rapide par rapport à la méthode de Polymerase Chain Reaction (PCR) pour la détection de 3 virus (le virus respiratoire syncytial [RSV], l’adénovirus [ADV] et l’influenza A/B [INF A/B]). Nous rapportons les résultats d’une étude prospective réalisée dans le cadre de la surveillance des infections respiratoires aiguës (IRA) de Sciensano (Institut de Santé Publique en Belgique). Entre octobre 2018 et avril 2019, 140 échantillons de cellules naso-pharyngées prélevés chez 135 enfants hospitalisés pour IRA au CHU Dinant -Godinne (Belgique). Le test antigénique rapide est revenu positif pour 71/140 (50.7%) échantillons tandis que la PCR est revenu positive pour au moins un virus pour 123/140 (87.8%) échantillons. Nous avons déterminé la sensibilité (Se), spécificité (Sp), valeur prédictive positive (VPP) et valeur prédictive négative (VPN) du test rapide par rapport à la RT-qPCR (PCR) utilisée comme gold standard. Les résultats pour le test antigénique rapide pour le RSV sont respectivement de Se 80.3% ; Sp 100%, VPP 100% et VPN 85% ; pour le ADV : Se 6.25%, Sp 99%, VPP 66.7% et VPN 78.1% et pour INF: Se 87.5%, Sp 98.4%, VPP 87.5% et VPN 98.4%.

Lire la suite

Pédiatrie

Réflexion sur la prise en charge de l’hydronéphrose anténatale
Hélène Legrand (1), Nathalie Godefroid (2), Axel Feyaerts (3), Stéphane Thiry (3), David Tuerlinckx (4) Janvier 2021

Si l’hydronéphrose anténatale (HNA) est la malformation congénitale la plus fréquente, sa prise en charge est cependant controversée surtout en ce qui concerne le bilan à réaliser et l’intérêt d’une prophylaxie. Des études récentes remettent en doute l’indication systématique d’une cystographie à la recherche d’un reflux associé tout comme le bénéfice de l’antibioprophylaxie sur la survenue d’infection urinaire. Une approche moins agressive est discutée tenant compte essentiellement des données échographiques obtenues en postnatal.

Nous proposons un algorithme de prise en charge tenant compte de ces données.

Lire la suite

Pédiatrie

Locked-in-syndrome en pédiatrie
Laura Wulleman, Magali De Roy, Sybille Andries, Christine Bonnier, Leslie Danvoye Avril 2020

Le locked-in-syndrome (LIS) est une pathologie neurologique rare, en particulier dans la population pédiatrique, et se définit par cinq critères cliniques: (1) persistance de l’ouverture des yeux et présence de mouvements oculaires verticaux; (2) fonctions corticales supérieures préservées; (3) aphonie ou hypophonie sévère; (4) tétraplégie ou tétraparésie; (5) mode de communication initial consistant en des mouvements oculaires verticaux ou clignements des paupières. Le LIS doit faire partie des diagnostics différentiels d’état végétatif ou de coma supposé. L’étiologie la plus fréquente est l’accident vasculaire cérébral (AVC), avec atteinte du tronc cérébral, secondaire à une thrombose de l’artère vertébro-basilaire. Nous décrivons ici un cas clinique pédiatrique de cette pathologie, représentant à la fois un challenge en termes de diagnostic, mais également en termes de prise en charge.

Dans ce contexte, nous abordons également la mise au point étiologique de l’AVC ischémique pédiatrique, problématique à facteurs de risque multiples, avec une attention particulière en ce qui concerne la vasculopathie post-varicelle et sa prise en charge thérapeutique.

Lire la suite

Pédiatrie

Choc septique et pyomyosite causés par un Staphylocoque doré...
Julien Charlier (1), Astrid Haenecour (2), Dimitri Van der Linden (3) Décembre 2019

La pyomyosite est une infection bactérienne aiguë d’un ou plusieurs muscles striés, pouvant mener à la formation d’abcès. C’est une affection peu fréquente, dont les conséquences peuvent être sévères, voire fatales pour le patient. Principalement décrite dans les pays tropicaux, elle existe également dans les régions tempérées. Sa physiopathologie est encore mal comprise. La pyomyosite survient possiblement après un traumatisme musculaire mineur permettant un accès hématogène des bactéries vers le muscle strié. Sa présentation clinique est généralement insidieuse et peu spécifique, ce qui en fait un challenge diagnostic pour le clinicien. Cependant, un diagnostic rapide permet la mise en place d’une antibiothérapie précoce et prévient la survenue de complications. Les piliers pour établir le diagnostic sont essentiellement l’imagerie par IRM et la culture bactérienne à partir des liquides biologiques. La principale bactérie en cause dans cette affection est le Staphylococcus aureus (SA). La leucocidine de Panton-Valentine (PVL) est une toxine sécrétée par le SA. Elle est régulièrement évoquée comme facteur de virulence dans les infections invasives à SA, mais selon l’atteinte, son rôle est controversé. Nous présentons ici un cas de pyomyosite de la paroi abdominale à SA sensible à la Méthicilline (SASM), et sécréteur de PVL chez un enfant de 1 an, vivant en milieu tropical et de passage en Belgique.

Lire la suite

Pédiatrie

Prise en charge de l’hépatite C chronique chez l’enfant
Pauline Van Gyseghem, Etienne Sokal (1) Décembre 2018

Avec environ 11 millions d’enfants porteurs chroniques de l’affection dans le monde, l’Hépatite C demeure une préoccupation importante en pédiatrie. Chez les enfants, la principale source de transmission est verticale de la mère à l’enfant autour de la naissance. 80% des enfants infectés développeront une infection chronique et parmi eux, 1 à 2% évolueront vers la cirrhose. Le but des traitements en pédiatrie est d’éradiquer le virus pour réduire les risques de transmission et prévenir les dommages tissulaires au long cours. Les traitements classiques à base d’Interféron Pégylé et de Ribavirine permettent d’obtenir une éradication durable du virus dans 45 à 95 % des cas (1), mais ne sont plus d'actualité en raison de l'apparition des agents à action directes, bien plus efficaces et dénués d'effets secondaires. Chez l’adulte, ces nouvelles thérapies (DAA) ont été approuvées depuis quelques années et sont maintenant utilisées en première ligne. Deux études ayant testé leur efficacité dans une population pédiatrique ont rapporté un taux d’éradication durable dans 97 à 100% des cas. Avec un tel taux de guérison, l’éradication de la maladie dans la population pédiatrique est envisageable et permettrait de supprimer ce réservoir, source de nouvelles contaminations et de maladies chroniques du foie.

Lire la suite

Pédiatrie

Prise en charge des nouveau-nés à risque de sepsis néonatal...
Morgane Hancart(1), Danielle Rousseaux(2), Véronique Thiry(3), Jean-Paul Langhendries(4), Pierre Maton(4) Novembre 2018

Le dépistage du sepsis néonatal précoce chez un nouveau-né asymptomatique, à risque d’infection, est un challenge et reste controversé. L’objectif de cette étude est d’analyser l’impact d’une surveillance clinique standardisée et optimisée dans une population ciblée de nouveau-nés à risque infectieux. Elle se base sur l’actualisation des recommandations belges.

Lire la suite

Pédiatrie

Malformation artério-veineuse pulmonaire et syndrome de Peutz...
Priscila Jijón(1), François Marolleau(2), Polycarpe Shango(3), Thierry Sluysmans(3), Stéphane Moniotte(3) Juin 2018

Les patients avec malformations artério-veineuses pulmonaires (MAVP) peuvent se présenter avec hypoxémie, orthodéoxie, douleurs thoraciques, hémoptysies et embolisations paradoxales qui vont produire des accidents vasculaires cérébraux et d’abcès cérébraux. Le Syndrome de Peutz-Jeghers (SPJ) est une maladie caractérisée par le développement de polypes hamartomateux dans le tube digestif, une pigmentation mélanique mucocutanée et un risque élevé de cancer. Ceci est le rapport d’un cas avec l’association fortuite de ces 2 maladies.

Lire la suite

Pédiatrie

La paralysie périodique hypokaliémique
Elise Osterheld (1), Julien Mergen (1), Marianne Michel (1), Evelyne Heylen (2) Avril 2018

La paralysie périodique hypokaliémique est une pathologie rare à transmission autosomique dominante. Elle est causée par un défaut au niveau des canaux calciques ou sodiques. Certains facteurs tels que l’exercice physique intense, la prise alimentaire de glucose et le stress favorisent la survenue de ces épisodes de paralysie, qui durent de quelques heures à quelques jours.

Lire la suite

Pédiatrie

Néphropathie à IgA et purpura rhumatoïde d’Henoch-Schönlein :...
Marie-Julie Debuf (1), Elise Hennaut (2), Jean-Philippe Stalens (3) Avril 2018

Le purpura rhumatoïde d’Henoch-Schönlein est une vasculite caractérisée par des dépôts immuns d’IgA touchant les petits vaisseaux et impliquant la peau, le tube digestif, les glomérules rénaux et les articulations. La néphropathie à IgA est une glomérulonéphrite caractérisée par des dépôts mésangiaux d’IgA et se manifeste par des épisodes d’hématurie et/ou de protéinurie survenant, la plupart du temps, après certaines infections respiratoires ou gastro-intestinales. Malgré certaines différences quant à leur âge typique d’apparition et leur histoire naturelle, il y a de plus en plus d’indices cliniques, histologiques et biochimiques suggérant que ces pathologies soient des expressions cliniques différentes d’un même processus physiopathologique, ce qui pourrait avoir des conséquences quant à leur prise en charge.

Lire la suite

Pédiatrie

Quand l’insuffisance cardiaque se cache derrière la bronchiolite
Georges de Bilderling (1), Claire Geurten (1), Jean Evrard (1), François Kanen (1), Laurent Houtekie (2), Alain Poncelet (3), Karlien Carbonez (4), Stéphane Moniotte (4) Avril 2017

Une enfant de 2 mois se présente avec un tableau de bronchiolite. Une symptomatologie prolongée, des troubles alimentaires prédominants et surtout l’apparition d’un souffle cardiaque conduisent à la réalisation d’une échocardiographie et à la découverte d’un syndrome ALCAPA (Anomalous Left Coronary Artery from Pulmonary Artery). L’ALCAPA est une pathologie cardiaque rare mais sévère dont le diagnostic et le traitement précoces sont indispensables au bon pronostic. Un épisode de bronchiolite peut favoriser une décompensation cardiaque, et l’insuffisance cardiaque peut aussi mimer la bronchiolite. Ce cas souligne l’importance d’un examen clinique complet et d’examens complémentaires orientés devant tout tableau respiratoire, surtout en cas de sévérité ou d’évolution inhabituelles.

Mots-clés

ALCAPA, anomalie coronaire, décompensation cardiaque, bronchiolite, nourrisson

Lire la suite