Tous les articles

Louvain Médical vous présente un site Internet dont l'aspect pratique, interactif et dynamique s'accorde parfaitement avec la qualité scientifique de ses articles, tant au niveau de ses actualités que de ses articles originaux.

Urgences

Hépatite aiguë sur consommation de cocaïne : vignette clinique et revue de la littérature

Barbara Gauchet (1), Véronique Gerard (2), Hadrien Fourneau (3) Publié dans la revue de : Janvier 2021 Rubrique(s) : Urgences

Nous exposons le cas d’un jeune patient admis en salle d’urgence pour hépatite aiguë toxique consécutive à la prise de cocaïne par voie nasale. La consommation de cocaïne peut entraîner de nombreuses complications aiguës, notamment hépatiques. Cette dernière est rarissime lorsqu’elle survient de manière isolée, sans autre atteinte systémique.

Nous détaillons l’affection d’un point de vue clinique et biologique ainsi que son évolution.

A partir des données de la littérature, nous tentons d’expliciter les effets hépatotoxiques de la cocaïne et leurs présentations cliniques, biologiques et histologiques. Nous reprenons les recommandations relatives à la prise en charge de tels effets et de leurs complications.

Le diagnostic étiologique ne fut pas simple à poser. Ce cas clinique nous a permis d’approfondir le diagnostic différentiel de l’hépatite aiguë. Il a également attiré notre attention sur l’importance cruciale d’une anamnèse minutieuse en salle d’urgence.

Lire plus

Intérêt de la protéine S100β dans la prise en charge du traumatisme crânien mineur aux urgences

Flore Tuyumbu MD (1), Andréa Penaloza MD, PhD (2), Said Hachimi-Idrissi MD, PhD (3) Publié dans la revue de : Juin 2018 Rubrique(s) : Urgences

La protéine S100β (P S100β) a suscité beaucoup d’intérêt dans le pronostic neurologique après un arrêt cardiaque ou un accident vasculaire cérébral mais c’est dans la prise en charge du traumatisme crânien mineur aux urgences que le dosage de la P S100β s’est démarqué. Les études mettent en avant son utilité potentielle pour l’exclusion de lésions neurologiques, permettant d’identifier des patients à faibles risques chez qui le scanner cérébral pourrait être évité, avec une relativement bonne sensibilité (IC: 50-100%). Ce dosage permettrait de conforter le diagnostic du clinicien en particulier chez les patients où l’examen neurologique est peu fiable.

Lire plus

UTILISATION DE LA VOIE INTRANASALE EN MÉDECINE D’URGENCE

J.-M. Jacques Publié dans la revue de : Avril 2016 Rubrique(s) : Urgences

L’utilisation de la voie intranasale (IN) pour l’administration des médicaments n’est pas neuve mais encore peu utilisée dans notre pays. La voie IN s’avère un moyen d’accès confortable, aisé et rapide pour l’administration de médicaments, même en situation d’urgence et plus particulièrement pour les patients pédiatriques, avec une efficacité souvent comparable à la voie intraveineuse. La voie IN devient une nouvelle option pour l’urgentiste, pour réaliser une analgésie par opiacés, obtenir une sédation avant procédure par du midazolam ou permettre l’arrêt d’une crise comitiale par une benzodiazépine ou encore antagoniser un surdosage en morphine par la naloxone.

Lire plus

Rechercher sur le site

Inscrivez un mot clef afin de rechercher tous les articles,
rubriques ou auteurs associés :