Ostéomyélite sternale chez un enfant de 15 mois : cas clinique et revue des aspects cliniques, radiologiques et thérapeutiques

Précédent
Letizia Vega (1), Jean-Philippe Stalens (2), Jean-Luc Dutrieux (3), Chloé Brunelle (2) Publié dans la revue de : Mai 2019 Rubrique(s) : Observations cliniques

Résumé de l'article :

L’ostéomyélite est une infection qui atteint le tissu osseux par voie hématogène, par inoculation directe post-traumatique ou post-chirurgicale ou par contiguïté d’une infection locale comme par exemple une cellulite ou une sinusite. Elle est préférentiellement localisée au niveau de la métaphyse des os longs. Les os courts et plats sont plus rarement touchés. La fréquence de l’atteinte sternale représente environ 1% de l’ensemble des ostéomyélites de l’enfant. Les symptômes initiaux sont souvent non-spécifiques, ce qui entraîne un retard de diagnostic. Une fois l'infection établie, des symptômes d'inflammation locale apparaissent. La gestion thérapeutique consiste en une thérapie antibiotique ciblée en fonction de l'âge et des germes responsables de cette infection.

Que savons-nous à ce propos ?

- L’ostéomyélite est une infection touchant essentiellement la métaphyse des os longs où une circulation capillaire lente du sang favorise l'implantation de pathogènes.

- La sensibilité de la scintigraphie dans les ostéomyélites est élevée, autour de 95 %. L’hypercaptation du traceur peut être mise en évidence plusieurs jours avant qu'une réaction périostée et une ostéolyse soient visibles à la radiographie.

- Les ostéomyélites nécessitent de longues durées de traitements allant, la plupart du temps, de 4 à 6 semaines.

Que nous apporte cet article ?

- Les os courts et plats sont plus rarement touchés, il faut néanmoins toujours évoquer cette infection dans le diagnostic différentiel de masse mise en évidence en regard d’un os.

- La sensibilité scintigraphique est plus faible chez les nouveau-nés et nourrissons. L’absence d’hyperfixation à la scintigraphie n’exclut pas une ostéomyélite chez le jeune enfant.

- Les avis d’expert tendent de plus en plus à recommander un relais rapide par traitement per os quand l’évolution est favorable sous antibiothérapie intraveineuse.

Mots-clés

Ostéomyélite sternale, pédiatrie, infection primaire

Déja membre ?

Demander un nouveau mot de passe

Pas encore membre ?

Cliquez ici pour débuter la procédure

Rechercher sur le site

Inscrivez un mot clef afin de rechercher tous les articles,
rubriques ou auteurs associés :