Tous les articles

Louvain Médical vous présente un site Internet dont l'aspect pratique, interactif et dynamique s'accorde parfaitement avec la qualité scientifique de ses articles, tant au niveau de ses actualités que de ses articles originaux.

Observations cliniques

Diagnostic et prise en charge d’un cas de neurocysticercose en Belgique

Mike Salavracos Publié dans la revue de : Avril 2019 Rubrique(s) : Observations cliniques

La cysticercose cérébrale ou neurocysticercose, est une infection du système nerveux central, causée par les larves d’un ver plat : le Taenia solium Elle peut être responsable de nombreux tableaux cliniques différents, rendant parfois le diagnostic compliqué. L’intérêt du cas clinique décrit dans cet article réside dans la rareté du diagnostic, le mode de présentation aspécifique et le fait que le patient n’ait pas voyagé dans une région endémique de cysticercose récemment.

Lire plus

Pneumopathies à Legionella Pneumophila

Quentin Simon Publié dans la revue de : Avril 2019 Rubrique(s) : Observations cliniques

Un syndrome grippal accompagné de toux peut être à l’origine de plusieurs diagnostics différentiels. Le but de cet article est de démontrer l’importance d’un examen clinique complet et la nécessité de rechercher les étiologies sous-jacentes devant une évolution inhabituelle d’une symptomatologie prolongée dans un syndrome grippal.

Lire plus

Maladie de Still de l’adulte : cause rare de fièvre prolongée

Omar El-Mourad1, Fabien Roodhans1,2, Valérie Huyge3 Publié dans la revue de : Avril 2019 Rubrique(s) : Observations cliniques

La maladie de Still de l’adulte est une cause rare de fièvre prolongée d’étiologie indéterminée. Sa symptomatologie clinique et ses manifestations biologiques sont polymorphes et peu spécifiques. Nous soulignerons l’intérêt du dosage de la ferritinémie couplée à la ferritine glycosylée. Le diagnostic de maladie de Still repose sur les critères de Yamaguchi : 3 critères majeurs présents (fièvre élevée depuis plus d’une semaine, hyperleucocytose neutrophile majeure, arthralgies diffuses) et 3 critères mineurs (augmentation des enzymes hépatiques sans évidence médicamenteuse ou toxique, adénopathies identifiées au Pet-scan et négativité des anticorps antinucléaires et des facteurs rhumatoïdes). La physiopathologie reste mal connue et le traitement s’appuie encore principalement sur les glucocorticoïdes par voie systémique. Nous discutons enfin l’intérêt des biothérapies, en particulier des antagonistes spécifiques du recepteur de l’IL-6.

Lire plus

Artérite giganto-cellulaire : discussion clinique, paraclinique et thérapeutique

Omar El-Mourad (1), Fabien Roodhans (1,2), Valérie Huyge (3), Bruno Guetcho( 4) Publié dans la revue de : Avril 2019 Rubrique(s) : Observations cliniques

La maladie de Horton ou artérite giganto-cellulaire est une artérite qui affecte essentiellement les vaisseaux de grands calibres. Elle touche ainsi les territoires dépendants des branches de la carotide externe mais peut aussi atteindre l’oeil, le système nerveux central, le tube digestif, le système respiratoire, le système artériel des membres inférieurs, le coeur. Le diagnostic de confirmation s’appuie toujours sur la biopsie de l’artère temporale qui n’est cependant pas positive dans tous les cas. Le Pet-Scan prend une place de plus en plus importante dans l’arbre diagnostic en montrant une hyperfixation métabolique des grands et des moyens vaisseaux. Le traitement repose toujours sur les glucocorticoïdes par voie systémique. Toutefois, nous signalons la place progressivement croissante de biothérapies dont principalement les antagonistes spécifiques du récepteur de l’IL-6.

Lire plus

Appendicite néonatale perforée : prise en charge conservatrice

Geoffrey Jacqmin (1), Jean-Philippe Stalens (2), Jean-Luc Dutrieux (3), Philippe Malvaux (4) Publié dans la revue de : Avril 2019 Rubrique(s) : Observations cliniques

L’appendicite aigüe est une maladie très rare dans la période néonatale. Le diagnostic peut être retardé à cause du manque de spécificité des symptômes cliniques, ainsi que sa faible incidence dans cette tranche d’âge, augmentant donc le taux de péritonite et par conséquent, sa mortalité. Bien que l’appendicite néonatale puisse se produire comme un événement isolé, dans certains cas il peut être la complication d’une pathologie sous-jacente. Le traitement chirurgical reste le « gold standard » dans la prise en charge de cette pathologie. Cependant, la prise en charge conservatrice peut être considérée chez des patients ayant été sélectionnés.

Lire plus

Intoxication au méthanol

Mouhamadou Habib Diagne, Evariste Keyanina Nyumbandogo (1), Pol Vincent (2), Xavier Muschart (3) Publié dans la revue de : Avril 2019 Rubrique(s) : Observations cliniques

Nous vous présentons un cas clinique d’intoxication au méthanol pris en charge à temps aux urgences. Nous discuterons ensuite de la physiopathologie, de la présentation clinique, de la méthode diagnostique et des options thérapeutiques disponibles à ce jour.

Lire plus

Bloc auriculo-ventriculaire complet de cause exceptionnelle

Justine Vereeke, Christophe Scavée (1) Publié dans la revue de : Avril 2019 Rubrique(s) : Observations cliniques

L’apparition de troubles de conduction auriculo-ventriculaire nécessite des examens complémentaires afin de préciser l’étiologie. Le diagnostic différentiel comprend des pathologies infectieuses, infiltratives et néoplasiques. Parmi celles-ci, le lymphome cardiaque primitif est une entité rare dont le diagnostic est souvent tardif. Avec un traitement adéquat, une réponse tumorale complète avec résolution des troubles de conduction peut être obtenue.

Lire plus

Un syndrome de Nicolau post-injection de glucocorticoïdes

Stéphanie Bouvy, Sophie Fossoul (1) Publié dans la revue de : Avril 2019 Rubrique(s) : Observations cliniques

Cet article a pour objectif de présenter une complication iatrogénique rare survenant dans le décours d’une injection médicamenteuse relativement courante en médecine. Il rapporte un « syndrome de Nicolau » post-injection de glucocorticoïdes, syndrome se manifestant par une dermite livédoïde douloureuse et pouvant entraîner de sérieuses complications. Cet article veut avant tout souligner l’importance de la prévention de ce syndrome, basée sur les recommandations techniques relatives aux injections et sur les indications correctes d’utilisation des glucocorticoïdes. Il rappelle également la nécessité de poser le diagnostic à temps pour traiter ce syndrome le plus adéquatement possible.

Lire plus

Rechercher sur le site

Inscrivez un mot clef afin de rechercher tous les articles,
rubriques ou auteurs associés :