Les facteurs prédictifs de la macroangiopathie chez le diabétique de type 2

Précédent
Imen Sebai, Ibtissem Oueslati, Nadia Khessairi, Meriem Yazidi, Emna Talbi, Fatma Chaker Mélika Chihaoui Publié dans la revue de : Octobre 2019 Rubrique(s) : Diabétologie

Résumé de l'article :

Les complications cardiovasculaires représentent la première cause de mortalité chez le diabétique de type 2. L’objectif de notre étude était de déterminer les facteurs de risque liés à la macroangiopathie diabétique. Pour répondre à notre objectif, nous avons mené une étude transversale auprès de 71 diabétiques. Les patients ont été répartis en deux groupes selon la présence ou l’absence de macroangiopathie. Ils ont bénéficié d’un interrogatoire minutieux, d’un examen somatique complet et d’un bilan biologique incluant notamment le dosage du peptide natriurétique de type B (BNP). En analyse univariée, les facteurs associés à la macroangiopathie étaient le genre masculin (p=0,029), l’HbA1c>9,5% (p= 0,008), un nombre cumulé de facteurs de risque cardiovasculaires > 5 (p<10-3), l’HTA, la présence de microangiopathie (p<10-3) et le taux de BNP > 24 pg/mL (p=0,007). En multivariée, les facteurs prédictifs étaient : un nombre cumulé de facteurs de risque cardiovasculaires> 5 (OR = 13,9 [IC95%:1,4 -137,6]; p=0,024), la présence de microangiopathie (OR = 22 [IC 95%:2,2 – 215,4];p= 0,008) et le taux de HbA1c>9,5% (OR = 36,6 [IC 95 %:2,6 – 505] ; p=0,007). Ainsi, les maladies cardiovasculaires étaient la conséquence de l’intrication des facteurs de risque traditionnels et de l’implication de l’hyperglycémie chronique.

Mots-clés 

Diabète type 2, maladie cardiovasculaire, facteurs de risque, HbA1c, hypertension

Que savons-nous à ce propos ?

Les maladies cardiovasculaires demeurent la principale cause de morbi-mortalité chez les diabétiques de type 2. Alors que l’état de cumul de facteur de risque qui caractérise le patient diabétique a été associé à la majoration du risque cardiovasculaire, la responsabilité de l’hyperglycémie chronique dans la macroangiopathie diabétique reste un sujet de controverse.

Que nous apporte cet article ?

Cet article démontre que plus le nombre de facteurs de risque cardiovasculaire augmentait chez le diabétique de type 2, plus le risque de macroangiopathie était majoré. De plus, indépendamment de son implication dans la survenue des microangiopathies, le mauvais contrôle glycémique était prédictif de maladie cardiovasculaire.

Déja membre ?

Demander un nouveau mot de passe

Pas encore membre ?

Cliquez ici pour débuter la procédure

Rechercher sur le site

Inscrivez un mot clef afin de rechercher tous les articles,
rubriques ou auteurs associés :