La rhizarthrose : que proposer au patient pour une douleur de la base du pouce ?

Précédent
Ghady El Khoury1, Olivier Barbier1, Antoine Vanderlinden1, Xavier Libouton1 Publié dans la revue de : Juillet 2022 Rubrique(s) : Orthopédie et Traumatologie

Résumé de l'article :

La rhizarthrose, ou arthrose trapézométacarpienne, est une des localisations arthrosiques les plus fréquentes. Les plaintes initiales de douleur évoluent jusqu’à la déformation du pouce et un déficit fonctionnel. La radiographie standard est l’examen de choix pour établir le diagnostic. Le traitement initial se veut conservateur avec une immobilisation par orthèse, des antalgiques, de la kinésithérapie ou des infiltrations. Après échec de ce traitement, des interventions chirurgicales pourront être proposées au patient comme la trapézectomie ou la prothèse trapézométacarpienne.

Que savons-nous à ce propos ?

La rhizarthrose est une des localisations arthrosiques les plus fréquentes et constitue un des motifs de consultation les plus courants en chirurgie de la main. Elle évolue sur plusieurs années jusqu’à entraîner un déficit fonctionnel du pouce et de la main. Plusieurs traitements peuvent être proposés aux différents stades de la maladie afin de soulager le patient.

Que nous apporte cet article ?

Cet article expose la rhizarthrose aux non spécialistes. Les aspects les plus pratiques y sont abordés : l’examen clinique, les pathologies associées ainsi que les différents traitements.

Mots-clés

Rhizarthrose, douleur, trapézectomie, prothèse trapézométacarpienne

Déja membre ?

Demander un nouveau mot de passe

Pas encore membre ?

Cliquez ici pour débuter la procédure