Innovations 2019 en urologie

Précédent
Emilie Delchambre, Marie-Camille Guerin, François Hervé Publié dans la revue de : Février 2020 Rubrique(s) : Urologie

Résumé de l'article :

Les symptômes du bas appareil, motif fréquent de consultation Urologie, sont à l’origine d’une altération conséquente de la qualité de vie des patients avec un sentiment de honte menant à l’isolement social, favorisant la dépression. On note aussi un impact sur le sommeil, la productivité, l’activité sexuelle ou encore la santé mentale. Ces symptômes correspondent à un mauvais fonctionnement du bas appareil urinaire (détrusor, le sphincter urinaire) et concernent la phase de remplissage, la phase mictionnelle, ou les deux.

2019 a été marquée par des données scientifiques démontrant l’effet de la toxine botulique au niveau du système nerveux central après son injection dans le détrusor, dans le cadre de la vessie hyperactive. Des nouvelles cibles thérapeutiques ont également été explorées. L’année écoulée a par ailleurs aussi montré l’importance des troubles psycho-comportementaux dans les dysuries non-obstructives et a amélioré les options thérapeutiques disponibles pour nos patients atteints de ce trouble. Enfin, la nycturie s’est vu offrir des recommandations multidisciplinaires de mise au point et prise en charge thérapeutique.

Mots-clés

Vessie hyperactive, dysurie non obstructive, polyurie nocturne, nycturie, neuromodulation sacrée, autosondage, toxine botulinique

Déja membre ?

Demander un nouveau mot de passe

Pas encore membre ?

Cliquez ici pour débuter la procédure

Rechercher sur le site

Inscrivez un mot clef afin de rechercher tous les articles,
rubriques ou auteurs associés :