Guillain-Barré et Myosite sévère induits par le virus de l'hépatite E – Case Report et Revue de littérature

Précédent
Ewelina Uscilowska (a), Marie De Vos (b), Catherine Thiran (c), Ilisei Dragos (d) Publié dans la revue de : Avril 2022 Rubrique(s) : Cas cliniques

Résumé de l'article :

Le virus de l'hépatite E (VHE) dont la distribution est mondiale, apparaît aujourd'hui comme la cause la plus fréquente d'hépatite virale touchant principalement les pays en voie de développement. Néanmoins depuis une dizaine d'années, on dénombre une recrudescence de cas d'hépatites virales dans les pays développés. L’infection par le VHE est dans la majorité de cas bénigne, mais peut dans un certain nombre de cas, se compliquer de manifestations extra-hépatiques dont les plus fréquentes sont les manifestations neurologiques. A travers une vignette clinique, nous décrivons le cas de l’évolution atypique d’une infection au VHE, compliquée d’un syndrome de Guillain Barré et d’une myosite.

Que savons-nous à ce propos ?

Le virus de l’hépatite E est le virus le plus fréquemment responsable d’infection virale aigue ou chronique du foie à travers le monde. Bien que sa prépondérance reste la plus fréquente en Asie orientale et Asie du sud, le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) note, depuis une dizaine d’années une recrudescence de cas d’infection par le virus de l’hépatite E au sein de l’Europe dont le génotype 3 (HEV-3) semble le plus prépondérant. Dans les pays occidentaux, il s’agit le plus souvent d’infection asymptomatique transmise par ingestion de viande animale crue. Dans la majorité de cas, l’évolution étant bénigne, aucun traitement spécifique n’est requis.

Que nous apporte cet article ?

Cet article permet d’acquérir une vue d’ensemble de l’infection par le virus de l’hépatite E via un cas clinique, avec un descriptif succin de sa distribution géographique, les différents modes de transmission, et les manifestations extra-hépatiques qui peuvent se rencontrer en pratique médicale quotidienne.

Mots-clés

Virus de l’hépatite E, Guillain-Barré, myosite

Déja membre ?

Demander un nouveau mot de passe

Pas encore membre ?

Cliquez ici pour débuter la procédure