Appendicite néonatale perforée : prise en charge conservatrice

Précédent
Geoffrey Jacqmin (1), Jean-Philippe Stalens (2), Jean-Luc Dutrieux (3), Philippe Malvaux (4) Publié dans la revue de : Avril 2019 Rubrique(s) : Observations cliniques

Résumé de l'article :

L’appendicite aigüe est une maladie très rare dans la période néonatale. Le diagnostic peut être retardé à cause du manque de spécificité des symptômes cliniques, ainsi que sa faible incidence dans cette tranche d’âge, augmentant donc le taux de péritonite et par conséquent, sa mortalité. Bien que l’appendicite néonatale puisse se produire comme un événement isolé, dans certains cas il peut être la complication d’une pathologie sous-jacente. Le traitement chirurgical reste le « gold standard » dans la prise en charge de cette pathologie. Cependant, la prise en charge conservatrice peut être considérée chez des patients ayant été sélectionnés.

Que savons-nous à ce propos ?

L’appendicite néonatale est une maladie extrêmement rare et associée à un important taux de morbidité et mortalité.

Que nous apporte cet article ?

Le traitement chirurgical reste le gold standard, mais la prise en charge conservatrice peut être envisagée chez des patients sélectionnés.

Mots-clés

Appendicite néonatale, sepsis abdominal

Déja membre ?

Demander un nouveau mot de passe

Pas encore membre ?

Cliquez ici pour débuter la procédure

Rechercher sur le site

Inscrivez un mot clef afin de rechercher tous les articles,
rubriques ou auteurs associés :