Tous les articles

Louvain Médical vous présente un site Internet dont l'aspect pratique, interactif et dynamique s'accorde parfaitement avec la qualité scientifique de ses articles, tant au niveau de ses actualités que de ses articles originaux.

Médecine et société

Médecine et société

Crise environnementale : que faire de cet éléphant dans la...
Séverine Cesalli Décembre 2021

Le Docteur Bertrand Kiefer, rédacteur en Chef de la Revue Médicale Suisse, dans une Tribune du mois de mai, nous parle d’un éléphant dans la pièce que nous ne semblons pas voir. Il s’agit de l’urgence climatique et environnementale. À peine les vagues du Covid plus ou moins passées, voici une autre urgence sanitaire oubliée, d’une ampleur sans égale mais que nous nions avec obstination. La crise environnementale actuelle est en train ni plus ni moins de nous faire vivre la 6e extinction de masse et d’anéantir les perspectives d’avenir des générations futures. Le dernier rapport du GIEC (1) et le dernier rapport de l’OMS (2) sont clairs : si nous ne changeons pas immédiatement la manière dont notre société fonctionne, nous ne pourrons pas éviter des dizaines de millions de morts humaines dans les décennies à venir. Cette crise en soi et le manque de réactivité humaine qui a mené la situation depuis les années 1970 à prendre la tournure actuelle pourraient être considérées comme un nouveau syndrome : celui de l’éléphant dans la pièce que personne ne voit. Comment traiter cette amaurose collective ?

* La version initiale de cet article a été publiée dans la Revue Médicale Suisse (2021 ; 17 :1899-900) et est reprise dans cette édition du Louvain Médical avec l’accord de l’auteure.

.

Lire la suite

Médecine et société

Un nouveau système de soins s’impose !
Philippe A. Coucke Avril 2020

Notre système de soins n’est plus durable, même à court terme. Un nouvel écosystème doit impérativement remplacer l’existant. Les mots clés de ce nouvel écosystème sont : internet des objets, big data, intelligence artificielle, cloud et blockchain. Dans un tel système, le patient devient connecté et génère une énorme quantité de données. Seule l’intelligence artificielle permet d’en extraire l’information utile qui nous servira à affiner le diagnostic et à faire des choix de traitement pertinent et personnalisé.

La démographie nous oblige à connecter les patients et à délocaliser les soins, tant au niveau de la première ligne qu’au niveau des soins spécialisés. La connexion permet un flux de données caractérisé par la vitesse d’acquisition, le volume, la variabilité et il nous incombe d’en assurer la véracité pour ne pas biaiser l’intelligence artificielle. La robotisation s’impose partout, y compris dans le monde des soins. Faisons le pari qu’elle permette un retour vers les vraies valeurs des métiers liés aux soins comme la communication, le travail en équipe et l’empathie.

Lire la suite

Médecine et société

Défis et rôle des hôpitaux académiques dans les années à venir
Marc Decramer Juillet 2019

Bien qu’au cours de ces dernières années des discussions et concertations soutenues au sujet des réseaux hospitaliers et du rôle des différents types d’hôpitaux aient eu lieu, il existe encore beaucoup d’équivoques quant au rôle des hôpitaux académiques. La présente analyse avance l’innovation en médecine en tant que mission primordiale de ces hôpitaux. Actuellement les hôpitaux académiques sont confrontés à une multitude de défis, tels que le manque de moyens financiers pour les missions académiques et de regroupement des pathologies complexes et rares, pour citer les plus importants.

Lire la suite

Médecine et société

MALADIES RARES ET MÉDICAMENTS ORPHELINS EN BELGIQUE ET DANS L...
S. Henrard, C. Hermans Décembre 2015

Les maladies rares, qui touchent moins de 5 personnes sur 10000, sont devenues une priorité de santé publique en Belgique et dans l’Union Européenne (UE). Fin 1999, le Parlement Européen et le Conseil de l’UE publiaient le règlement (CE) N° 141/2000 concernant les médicaments orphelins, médicaments destinés à diagnostiquer, prévenir, ou traiter les maladies rares. Il permet aux firmes pharmaceutiques de pouvoir bénéficier de certains incitants de la part de l’UE pour développer ces médicaments orphelins qui ne seraient pas ou peu rentables étant donné le faible nombre de patients. Depuis 2000, 1586 demandes du statut de médicament orphelin ont été introduites, dont 98.5% ont été accordées. Sur les 1563 demandes octroyées, plus d’un tiers concerne une tumeur rare (37.4%, n=584/1563) et un quart une maladie rare endocrinienne, nutritionnelle ou métabolique (16.1%, n=251/1563). Au total, 96 médicaments orphelins différents ont obtenu une autorisation de mise sur le marché depuis 2000, dont la moitié entre 2011 et octobre 2015, démontrant le boom du développement des médicaments orphelins. Toutefois, le coût élevé de ces médicaments pose de nouveaux défis pour la durabilité de notre système de santé. En avril 2015, M. de Block, Ministre belge des Affaires Sociales et de la Santé Publique, a annoncé, avec son homologue des Pays-Bas, le projet commun de négocier ensemble, entre autres, le prix des médicaments orphelins avec les firmes pharmaceutiques. Ce projet pilote, qui débutera en 2016, démontre l’importance d’une collaboration active entre les différents pays de l’UE concernant les maladies rares et les médicaments orphelins.

 

 

 

Lire la suite