Un effort sportif intense pas si anodin en pédiatrie

Précédent
Emmy Hoornaert¹, Jean-Luc Hennecker¹, Simon Vandergugten², Nathalie Blavier¹, Véronique Maes¹ Publié dans la revue de : Mars 2022 Rubrique(s) : Cas cliniques

Résumé de l'article :

La pyomyosite est une infection bactérienne musculaire aigue survenant à la suite d’une bactériémie (souvent associée au Staphylococcus aureus). Son incidence est plus élevée dans les pays tropicaux, raison pour laquelle elle est parfois dénommée “pyomyosite tropicale”. Notons que son incidence mondiale augmente et n'est plus restreinte à ces pays.

La symptomatologie de la pyomyosite de l’obturateur est souvent confondue avec celle d’autres pathologies notamment de l’arthrite septique. Le manque de connaissances actuel sur la pyomyosite mène souvent à un délai diagnostique et thérapeutique. L’IRM est le meilleur outil diagnostic. Le traitement se base sur le repos, une antibiothérapie et, selon évolution, un drainage percutané ou chirurgical dépendant du délai diagnostique et de l’extension de l’infection.

Que savons-nous à ce propos ?

- Infection courante dans les pays tropicaux

- Atteinte possible de l’ensemble des régions musculaires

- Germe principal : les bactéries Gram positif et principalement le Staphylococcus aureus

- Examen de choix : IRM

Que nous apporte cet article ?

- Sous-estimation probable de l’incidence de la pyomyosite de l’obturateur

- Atteinte possible des personnes non immunodéprimées

- Induction possible par un effort physique inhabituel et intense

Mots-clés 

Pyomyosite, infection musculaire, muscle obturateur, effort physique inhabituel, enfant

Déja membre ?

Demander un nouveau mot de passe

Pas encore membre ?

Cliquez ici pour débuter la procédure