Traitement chirurgical d’un pseudo-anévrysme post-traumatique de l’artère subclavière droite

Précédent
Justine Malvaux (1), Asmae Belhaj (2), Philippe Eucher (3) Publié dans la revue de : Septembre 2021 Rubrique(s) : Cas cliniques

Résumé de l'article :

Un traumatisme de l'artère subclavière proximale droite est peu fréquent et tend à être associé à la formation d'un pseudo-anévrysme. Actuellement, le traitement de choix consiste en une exclusion du pseudo-anévrysme par un stent placé par voie endovasculaire. La chirurgie ouverte est un défi chirurgical en raison de la position anatomique de l’artère subclavière et est associée à un taux élevé de morbidité et de mortalité. Nous présentons le cas d'un patient de 71 ans ayant un pseudo-anévrysme de l'artère subclavière proximale droite 11 ans après un accident de voiture. L’objectif est de démontrer que la pathologie a été traitée avec succès par chirurgie vasculaire après échecs de plusieurs procédures endovasculaires. Un pontage aorto-carotido-subclavier droit a été réalisé par abord combiné associant une sternotomie complète à une cervicotomie droite. Le suivi à 6 semaines confirme l’exclusion du pseudo-anévrysme et la perméabilité des troncs revascularisés.

Que savons-nous à ce propos ?

Un pseudo-anévrysme de l’artère subclavière est une pathologie rare. Le traitement endovasculaire est le traitement de première intention car la chirurgie ouverte est une procédure complexe en raison des caractéristiques anatomiques et est associée à une morbidité et une mortalité importantes.

Que nous apporte cet article ?

En cas d’échec de procédures endovasculaires, l’utilisation d’une chirurgie conventionnelle de pontage permet d’obtenir l’exclusion du pseudo-anévrysme en conservant la vascularisation des troncs principaux.

Mots-clés

 Artère subclavière, pseudo-anévrysme, chirurgie

Déja membre ?

Demander un nouveau mot de passe

Pas encore membre ?

Cliquez ici pour débuter la procédure