Thyrotoxicose secondaire à la prise d’amiodarone : intérêts de la thyroïdectomie totale

Précédent
Florence Dive (1), Dominique Maiter (2), Michel Mourad (3), Jean-Benoit le Polain de Waroux (1), Sébastien Marchandise (1), Cynthia Barbraud (1), Hélène Dano (4), Christophe Scavée (1) Publié dans la revue de : Novembre 2017 Rubrique(s) : Cardiologie

Résumé de l'article :

L’amiodarone est un antiarythmique de classe III selon la classification de Vaughan-Williams, fréquemment prescrit pour contrôler certains troubles du rythme supra-ventriculaires et ventriculaires, en particulier chez des patients présentant une dysfonction ventriculaire. L’hyperthyroïdie sous amiodarone expose à des complications cardiologiques graves, comme illustré à travers les deux cas cliniques décrits. Son diagnostic n’est pas toujours évident et le traitement médical de l’hyperthyroïdie sous amiodarone est complexe.

La prise en charge chirurgicale de l’hyperthyroïdie induite par l’amiodarone représente une option thérapeutique intéressante, pour corriger une thyrotoxicose chez des patients pour lesquels l’interruption de l’amiodarone est considérée comme hasardeuse en raison d’arythmies réfractaires menaçantes.

Mots-clés

Amiodarone, hyperthyroïdie, thyroïdectomie, orage rythmique, thyrotoxicose, fibrillation auriculaire, tachycardie ventriculaire

Que nous apporte cet article ?

Cet article montre le bénéfice apporté par une thyroïdectomie totale chez deux patients présentant une hyperthyroïdie sévère induite par l’amiodarone, et résistante au traitement médical. Il décrit les différentes étapes de cette prise en charge plutôt inhabituelle qui ont permis de traiter efficacement ces patients dont la situation clinique était périlleuse.

Déja membre ?

Demander un nouveau mot de passe

Pas encore membre ?

Cliquez ici pour débuter la procédure

Rechercher sur le site

Inscrivez un mot clef afin de rechercher tous les articles,
rubriques ou auteurs associés :