Réflexion sur l'apport de l'intelligence artificielle à la pratique médicale

Précédent
Théophile Godfraind Publié dans la revue de : Septembre 2020 Rubrique(s) : Médecine et IA

Résumé de l'article :

L’intelligence artificielle (IA) est l’imitation de l’intelligence humaine par des machines dans lesquelles sont introduits des programmes informatiques. Elle analyse des données et contribue à la prise de décisions. L’ordinateur réalise des tâches accomplies par les humains sur la base d’algorithmes. La loi de Moore constate que la capacité des ordinateurs, qui suit une augmentation exponentielle, double tous les 18 mois. Sur cette base, l’IA dépasserait l’intelligence humaine vers 2050. La machine learning imite la structure et les méthodologies de fonctionnement d'un cerveau humain. Elle est alimentée par les big data qui sont une masse de données hétérogènes qu’elle peut traiter à un rythme bien au-delà des capacités humaines et dans lesquelles elle peut regrouper des données exploitables. À cette branche virtuelle de l’IA s’ajoute la branche physique des robots. Il a été démontré que le diagnostic médical est mieux assuré par les médecins que par les programmes actuels de diagnostic. Toutefois, dans le cas du cancer du sein, bien qu'aucun algorithme d'IA n'ait surpassé les radiologues, un ensemble d'algorithmes d'IA combinés à une évaluation radiologique dans un dépistage à lecteur unique a amélioré la précision globale du diagnostic. Seul le médecin qui fait preuve d’empathie et non la machine, qui en est dépourvue, est habilité à poser un diagnostic. L’information correcte du patient conforte la confiance du malade.

Mots-clés

Médecine, intelligence artificielle, machine learning, big data

Déja membre ?

Demander un nouveau mot de passe

Pas encore membre ?

Cliquez ici pour débuter la procédure

Rechercher sur le site

Inscrivez un mot clef afin de rechercher tous les articles,
rubriques ou auteurs associés :