À propos de la stigmatisation : réflexions autour d’un cas d’AVC de Percheron en expertise psychiatrique

Précédent
Muriel Boven (*), Sylvain Dal (**) Publié dans la revue de : Mai 2022 Rubrique(s) : Psychiatrie

Résumé de l'article :

Puisque « la santé est le silence des organes », tendons l’oreille. Au départ d’une expertise psychiatrique réalisée aux urgences, un trouble neurocognitif post accident vasculaire cérébral de Percheron est mis en évidence. C’est dans ce contexte que les auteurs se sont questionnés sur le rôle potentiel qu’a joué la stigmatisation de la maladie mentale dans cette errance diagnostique. Ils tentent donc de nous éclairer quant à son existence, son lien avec la maladie mentale et ses conséquences mais également les moyens de la prévenir. Il semble crucial de la comprendre pour mieux l’affronter et améliorer la qualité des soins. Les auteurs insistent par ailleurs sur l’importance de la collaboration entre psychiatres et somaticiens.

Que savons-nous à ce propos ?

- L’AVC de Percheron est le résultat de l’occlusion de l’artère de Percheron provoquant un infarcissement bithalamique. Sa présentation clinique polymorphe contribue à une errance diagnostique.

- La stigmatisation est un frein majeur à la qualité des soins.

Que nous apporte cet article ?

Cet article ouvre une réflexion concernant la stigmatisation de manière à la comprendre, la prévenir et améliorer la qualité des soins.

Mots-clés

Stigmatisation, AVC de Percheron, expertise psychiatrique

Déja membre ?

Demander un nouveau mot de passe

Pas encore membre ?

Cliquez ici pour débuter la procédure