Cancer et sexualité

Précédent
Marie Nuytten, Laurence Faugeras, Lionel D’Hondt Publié dans la revue de : Septembre 2018 Rubrique(s) : Congrès de médecine sexuelle

Résumé de l'article :

Les répercussions sexuelles du cancer et de ses traitements ont longtemps été considérées comme secondaires. Une prise de conscience relativement récente quant à l’importance de la dimension sexuelle du patient cancéreux s’est cependant largement développée. Ceci a entrainé un regain d’intérêt scientifique et la publication de lignes de conduites internationales. Dans cet article nous détaillons les principaux troubles sexuels rencontrés par les patients cancéreux, masculins et féminins. Parmi ceux-ci, chez la femme ce sont surtout diminution de la libido et dyspareunie qui sont le plus souvent observés. Chez l’homme, c’est la dysfonction érectile et la diminution de la libido qui constituent les problèmes majeurs. Ces troubles peuvent avoir des répercussions conséquentes sur la vie de couple. Nous décrivons également les effets secondaires des différents traitements anti-cancéreux sur la sphère sexuelle et enfin nous donnons quelques conseils et traitements non pharmacologiques pour leur prise en charge.

Que savons-nous à ce propos ?

La dimension sexuelle du patient cancéreux est importante mais souvent négligé par le personnel soignant. Les lignes de conduites internationales existent pour aider les soignants à aborder cette dimension du patient.

Que nous apporte cet article ?

Cet article décrit les différents troubles induits par le cancer et ses traitements sur la vie sexuelle du patient. Il donne aussi quelques conseils et traitements non pharmacologiques pour les prendre en charge au mieux.

Mots-clés

Cancer, sexualité

Déja membre ?

Demander un nouveau mot de passe

Pas encore membre ?

Cliquez ici pour débuter la procédure

Rechercher sur le site

Inscrivez un mot clef afin de rechercher tous les articles,
rubriques ou auteurs associés :