Anémie hémolytique auto-immune à anticorps chauds associée à une séroconversion cytomégalovirus durant la grossesse

Précédent
Moïra Poncelet (1), Catherine Lambert (2), Pierre Bernard (1) Publié dans la revue de : Janvier 2021 Rubrique(s) : Obstétrique

Résumé de l'article :

L’anémie hémolytique auto-immune (AHAI) est un désordre hématologique peu fréquent, particulièrement durant la grossesse, conduisant à la destruction prématurée des hématies. Bien qu’elle puisse être idiopathique, elle peut également être secondaire à une maladie sous-jacente. Quelle qu’en soit la cause, elle est grevée d’une morbi-mortalité maternelle, fœtale et néonatale principalement liée au passage transplacentaire des immunoglobulines de type IgG. Ceci souligne l’importance du diagnostic de cette pathologie et de sa prise en charge, ce qui représente un réel défi en l’absence de lignes de conduite bien codifiées dans la littérature.

Que savons-nous a ce propos ?

Les guidelines concernant le traitement d’une AHAI en dehors de la grossesse sont claires et précises. Cependant, bien qu’il soit formellement établi que l’AHAI puisse être responsable de conséquences obstétricales majeures, les données à propos de cette pathologie durant la grossesse sont peu nombreuses dans la littérature, tout particulièrement en ce qui concerne la prise en charge et le suivi obstétrical recommandé.

Que nous apporte cet article ?

L’article rapporte une étiologie rare d’AHAI à anticorps chauds durant la grossesse, à savoir une infection à CMV. Il rappelle brièvement cette pathologie et ses potentielles conséquences sur le pronostic obstétrical. Enfin, il synthétise sa prise en charge durant la grossesse.

Mots-clés

Anémie hémolytique auto-immune, anticorps chauds, grossesse, séroconversion cytomégalovirus

Déja membre ?

Demander un nouveau mot de passe

Pas encore membre ?

Cliquez ici pour débuter la procédure

Rechercher sur le site

Inscrivez un mot clef afin de rechercher tous les articles,
rubriques ou auteurs associés :