Tous les articles

Louvain Médical vous présente un site Internet dont l'aspect pratique, interactif et dynamique s'accorde parfaitement avec la qualité scientifique de ses articles, tant au niveau de ses actualités que de ses articles originaux.

Cardiovasculaire

Anomalous right coronary artery from the pulmonary artery

Morgane Slaedts(1), MD, Alain Poncelet(2), PhD, Stéphane Moniotte(1), PhD Publié dans la revue de : Décembre 2018 Rubrique(s) : Cardiovasculaire

L'origine anormale de l'artère coronaire droite provenant de l'artère pulmonaire (ARCAPA) est une maladie cardiaque congénitale rare (incidence de 0,002%). Souvent asymptomatique dans l'enfance, le diagnostic est facilement manqué et l'anomalie peut être diagnostiquée incidemment. Cependant, l'ARCAPA peut entraîner une ischémie myocardique et / ou une mort subite d’origine cardiaque, y compris dans la petite enfance.

Lire plus

« Autoresuscitation » après un arrêt cardiaque : le phénomène de lazare

Michèle J. Yerna (1), Cristian R. Tarta (1), Juline A. Verjans (2), Renaud A. Verjans (2), Amir S. Aouachria (3) Publié dans la revue de : Décembre 2018 Rubrique(s) : Cardiovasculaire

Le phénomène de Lazare consiste en une récupération spontanée d’une activité circulatoire après l’arrêt des manoeuvres de réanimation cardiopulmonaire (RCP). Le mécanisme physiopathologique reste indéterminé. Nous rapportons le cas d’un homme de 61 ans victime d’un arrêt cardiaque après avoir développé un choc anaphylactique sur piqures d’hyménoptères. Le protocole Advanced Life Support (ALS) a été initié dans les 10 minutes suivantes et, pendant 60 minutes, une alternance de rythmes choquables et non choquables a été notée. Après administration intraveineuse de 14 mg d’épinéphrine et 6 chocs électriques externes (CEE), devant la persistance d’une asystolie réfractaire, la RCP est stoppée. Le monitoring est laissé en place et après 5 minutes, une activité électrique spontanée est notée avec récupération d’un pouls palpable. Malgré la reprise d’un traitement agressif, le patient décédera 12 h plus tard en état de choc réfractaire.

Lire plus

Fistule atrio-oesophagienne post ablation par radiofréquence : une complication rare et souvent fatale

Emilie Evrard (1), Dan Gusu (2), Pierre Hausman (3), Denis Glorieux (4) Publié dans la revue de : Décembre 2018 Rubrique(s) : Cardiovasculaire

La fistule atrio-oesophagienne (FAO) est une complication rare des procédures d’ablation pour fibrillation auriculaire. Cette complication est généralement fatale, avec un taux de mortalité supérieur à 80% (1), tandis que son incidence ne dépasse pas 0,3% (1). C'est la deuxième cause de mortalité de cette procédure après la tamponnade (2). La FAO résulte de la proximité entre l'oesophage et l'oreillette gauche (3), ainsi que de lésions thermiques au niveau de la muqueuse de l'oesophage (4).

Lire plus

Rechercher sur le site

Inscrivez un mot clef afin de rechercher tous les articles,
rubriques ou auteurs associés :