Une nouvelle spécialisation ouverte aux médecins : la sexologie clinique

Précédent
F. Adam, P. De Sutter Publié dans la revue de : Juin 2015 Rubrique(s) : Flash ECU_UCL

Résumé de l'article :

La sexologie est une discipline en plein développement car l’évolution des moeurs va vers une demande d’aide croissante des patients souffrant de dysfonctions sexuelles. Il existe actuellement encore de nombreuses cliniques et hôpitaux en Belgique qui n’ont pas de sexologue. Plusieurs régions de Wallonie sont dépourvues de sexologues universitaires. Cet article vise à mieux comprendre les offres de formations existantes à l’UCL.

Article complet :

Auteurs

P. De Sutter (1), F. Adam (2)

1. LA SEXOLOGIE À TRAVERS LE TEMPS…

Depuis le début du XXe siècle, la sexualité est un sujet d’intérêt scientifique en Occident et dans d’autres régions du monde. Cette croissance d’intérêt s’explique par la libéralisation des moeurs sexuelles qui a été influencée par plusieurs facteurs : accès généralisé à l’instruction, l’évolution des sciences, l’augmentation du niveau de vie, le temps consacré aux loisirs,... La baisse du pouvoir de certaines religions, la montée du féminisme ainsi que les lois sur le divorce et l’avortement ont aussi participé au changement des mentalités qui a mené à la «révolution sexuelle» des années 1960 à 1970. De plus, l’arrivée de la pilule contraceptive en 1965 a rendu légitime le droit des femmes au plaisir sexuel et à l’affirmation de leurs besoins (1). Aussi, l’activité sexuelle est devenue de plus en plus le symbole de la cohésion du couple et n’est plus perçue comme un devoir conjugal (2).

Avant la révolution sexuelle des années 1970, la sexualité était envisagée à travers des théories et des modèles principalement axés sur les approches psychanalytiques. Ces interventions consistaient généralement en des thérapies verbales et d’introspection, pour la plupart en entretien individuel. La sexologie contemporaine prend naissance avec les travaux de Master et Johnson (3,4). Ceux-ci vont proposer des méthodes de thérapies sexuelles conjugales qui vont faire évoluer les conceptions. Le couple devient alors l’unité de traitement du dysfonctionnement sexuel. Les interventions sont davantage orientées sur un programme d’exercices visant à changer les habitudes sexuelles du couple en pratiquant divers types de caresses, en découvrant les préférences sexuelles, en réduisant l’anxiété de performance et en améliorant la communication sexuelle au sein du couple. Par la suite, la dimension cognitive a été mise en avant en identifiant les croyances souvent enracinées et liées notamment à l’éducation reçue. Celles-ci influenceraient les réponses sexuelles et pourraient entraîner des problèmes sexuels importants. Dans les années 1980, la dimension biologique liée à des facteurs neurologiques, métaboliques et hormonaux (par exemple : anomalie de la testostérone, trouble de l’érection) a plus régulièrement été prise en compte dans les problématiques sexuelles (5).

2. QU’EST-CE QUE LA SANTÉ SEXUELLE ?

Pourquoi chercher à épanouir notre sexualité ? Dans quelle mesure peut-elle contribuer au bien-être des êtres humains ? La santé sexuelle est définie par la World Health Organization (6) comme «un état de bien-être physique, émotionnel, mental et social relatif à la sexualité et non seulement l’absence de maladie ou de dysfonctionnement. La santé sexuelle requiert une approche positive et respectueuse de la sexualité et des relations sexuelles, ainsi que de la possibilité d’avoir des expériences sexuelles agréables et « sécurisées », libre de contrainte, de discrimination et de violence»

La sexualité ne se résume donc pas à un ou deux aspects mais bien à une multitude de dimensions médicales et non médicales. Actuellement, il y a pénurie de médecins-sexologues en Belgique et en France. De nombreux hôpitaux et cliniques ne possèdent pas encore de service de sexologie et sont intéressés à en ouvrir. Plusieurs régions de Wallonie ne sont pas desservies par des médecins-sexologues, ni même par des sexologues non-médecins. Or, l’évolution des moeurs va vers une demande d’aide croissante des patients souffrant de dysfonctions sexuelles (trouble de l’érection, éjaculation précoce, baisse de désir sexuel, trouble de l’orgasme,…). C’est pourquoi, une formation en sexologie clinique devrait permettre d’intégrer une approche sexo-affective et relationnelle, sans s’afficher forcément comme « sexologue», dans les maladies chroniques et les situations médicales inexpliquées quel que soit l’âge du patient. Depuis quelques années, certains médecins généralistes et spécialistes décident de s’installer à temps partiel comme sexologue (par exemple une journée par semaine) et de consacrer le reste du temps à leur patientèle habituelle. Cela leur permet de varier leur pratique et de rencontrer un nouveau type de clientèle.

QUELLES FORMATIONS POSSIBLES À L’UNIVERSITÉ CATHOLIQUE DE LOUVAIN ?

L’Université catholique de Louvain (UCL) fut la première université en Belgique et en Europe à ouvrir un programme axé sur l’étude de la sexualité (dès 1961). Son expertise s’est développée au fil du temps et elle est désormais la seule université en Belgique francophone qui propose un diplôme universitaire de niveau master dans le domaine de la sexologie. Elle offre un master en sciences de la famille et de la sexualité, finalité sexologie, ainsi qu’un certificat universitaire en sexologie clinique appliquée. Depuis la rentrée 2014, l’école de sexologie et des sciences de la famille de l’UCL a opéré une réforme de programme fondamentale et vous propose une réelle synergie entre la Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation et la Faculté de médecine.

1. Le master en sciences de la famille et de la sexualité, finalité sexologie (120 ECTS)

S’adresse avant tout aux jeunes diplômés de médecine, de psychologie ou de kinésithérapie (spécialisation en périnéologie) ou sur dossier VAE pour les autres diplômés. Le but est d’obtenir une solide formation interdisciplinaire par une formation universitaire de haut niveau afin d’aider la personne en souffrance dans sa vie sexuelle, ou dont les comportements sexuels sont dysfonctionnels.

Le master vous propose…

 

 

 

Une formation rigoureuse de la sexologie selon une approche interdisciplinaire consacrée à des problématiques du couple, de la famille et de la sexualité. Elle articule théorie et pratique autour de l’expérience des participants. L’équipe enseignante se compose essentiellement d’experts en sexologie : Y. Bestgen, S. Cap, P. Collart, J. De Mol, X. De Muylder, P. De Sutter, N. Frogneux, B. Gabriel, , M. Géonet, S. Heene-Wolf, M., Hermans, A. Hubin, G. Lories, J. Marquet, L. Meria, N. Michaux, Th. Moreau, R. Opsomer, P. Reman, Ch. Reynaert, I. Roskam, P. Servais, J. Sosson et S. Van Den Broucke.

Durée et lieu ?

Il s’agit d’un programme de deux années de master à temps plein. Cependant, il est possible de l’étaler sur 4 années à temps partiel. L’horaire est adapté pour être suivi par des étudiants qui travaillent et les cours sont regroupés au maximum sur seulement deux journées. Dans sa version « étalée » ce master peut être suivi en même temps qu’une activité professionnelle. Les cours sont dispensés sur deux sites : Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation (Louvain-La-Neuve) et Faculté de médecine (Louvain en Woluwe).

Conditions d’admission ?
 
Accès direct

Diplômés universitaires du 2e cycle (licence, master) en médecine, en sciences psychologiques et en kinésithérapie (spécialisé en périnéologie)

Accès sur dossier « Valorisation des Acquis d’Expériences (VAE) »

Adultes en reprise d’études : accès par validation des acquis de l’expérience dans le domaine de la sexologie [www. uclouvain.be/vae]

2. Le certificat en sexologie clinique appliquée (25 ECTS)

S’adresse avant tout aux professionnels déjà expérimentés (3 ans d’expérience) diplômés de médecine, de psychologie ou de kinésithérapie (spécialisation en périnéologie) ou sur dossier VAE pour les autres diplômés. Le but est d’obtenir une formation axée sur la pratique clinique et les outils thérapeutiques en sexologie afin de pouvoir intervenir efficacement auprès de la personne en souffrance dans sa vie sexuelle, ou dont les comportements sexuels sont dysfonctionnels.

Le certificat universitaire en sexologie

Le certificat universitaire en sexologie est un programme compatible avec une activité professionnelle à temps plein. Il est organisé à raison d’une soirée et d’une journée de cours et séminaires une fois par mois durant une année.

Le certificat universitaire en sexologie vous propose…

 

 

 

  • Une formation axée sur la pratique clinique de façon très concrète pour se spécialiser en sexothérapie.
  • Les intervenants partagent leur expertise tant au niveau théorique que pratique grâce à des cours, des séminaires incluant de nombreuses interactions, des jeux de rôles, des présentations de cas cliniques ainsi que des intervisions tout au long du programme afin d’améliorer sa pratique clinique.
  • La rigueur scientifique de ce programme est garantie par les meilleurs experts belges et étrangers qui y interviennent. L’équipe enseignante est composée de sexologues cliniciens expérimentés.
  • L’opportunité aux professionnels de la santé de se spécialiser en sexothérapies cognitives et comportementales (TCC), en sexothérapies d’Etats Modifiés de Conscience (EMC) et en sexothérapies conjugales.

L’équipe enseignant est coordonnée par Pascal De Sutter, Professeur à l’Université catholique de Louvain, et est composée d’experts belges et étrangers : F. Adam, M. Amand, P. Brenot (Paris), J-L. Beaumont (Lille), F. de Caruffel, D. Chatton (Suisse), R. Dintrans (Paris), V. Doyen, M. Géonet, A. Hubin, O. Husson, P. Kempeneers, A. Lequeux, Ch. Reynaert, A. Simon, C. Solano (Paris), F. Ramseyer (Reims), J. Van Rompaey, A. Van Russelt, A. Wéry, …

Durée et lieu ?
  • 1 week-end par mois pendant 1 an: vendredi de 13h30 à 20h00 et samedi de 9h à 17h00
  • Les cours sont dispensés à la Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation à Louvain-La-Neuve
Conditions d’admission :

Ce certificat est accessible uniquement aux personnes souhaitant travailler en sexologie et qui disposent déjà d’un diplôme ci-dessous :

Accès direct
  • Master en sciences de la famille et de la sexualité ;
  • Certificat universitaire en sexologie ULG ou ULB,
  • DIU français de sexologie ou autres diplômes universitaires assimilés
Accès moyennant 3 ans d’expérience professionnelle dans le domaine de la santé
  • Licence ou master en psychologie ;
  • Doctorat ou master en médecine
  • Licence ou master en kinésithérapie avec spécialisation en périnéologie
  • Licence ou master en sciences de la santé publique, option sexologie ;
Accès sur dossier « Valorisation des Acquis d’Expériences (VAE) »
  • Les professionnels de la santé ayant une expérience de 5 ans en lien avec la sexologie
PLUS D’INFORMATIONS ?

Prenez contact avec brigitte.pelsmaekers@uclouvain.be

Pour le master en sexologie :

www.uclouvain.be/prog-sex2m

Pour le certificat en sexologie clinique appliquée :

http://www.formation-sexologie-clinique.be

CONCLUSION

Les demandes en sexologie nécessitent de plus en plus de spécialistes médicaux et non médicaux afin de répondre à la détresse des patients. La sexologie clinique nécessite une formation spécifique et rigoureuse.

RÉFÉRENCES
 

Boislard P, Green-Demers M.A, Pelletier I, Chartrand L, Séguin JC. L’impact du style interpersonnel du partenaire sur la compétence, la motivation et la satisfaction sexuelles. Rev Québec Psychol 2002; 23(3) : 105-121.

Jaspard M. La sexualité en France. Paris : La découverte, 1997.

Master WH, Johnson VE. Human sexual inadequacy. Little Brown, Boston, 1970.

Master WH, Johnson VE. Les mésententes sexuelles et leur traitement. Robert Laffont, Paris, 1971.

Trudel G. Sexuality and marital life : results of Survey. J Sex Marital Ther 2002; 28: 241-261.

Ouvrir dans Pubmed

World Health Organization-convened international technical consultation on sexual, 2002, http:// www.who.int/entity/reproductivehealth/topics/gender_rights/sexual_health/en/index.html.

AFFILIATIONS

(1) Professeur à l’Université Catholique de Louvain. Docteur en psychologie et sexologue. Responsable de l’école de sexologie et des sciences de la famille. UCL, Directeur du certificat en sexologie clinique appliquée UCL.

(2) Doctorante en psychologie et sexologue. Co-responsable du certificat en sexologie clinique appliquée UCL. Assistante de recherche à la Faculté de psychologie à l’Université Catholique de Louvain

Rechercher sur le site

Inscrivez un mot clef afin de rechercher tous les articles,
rubriques ou auteurs associés :