Prise en charge d’une fracture du radius distal chez l’adulte : le bon traitement pour le bon patient

Précédent
Antoine Vanderlinden, Ghady El Khoury, Maxime Bonnelance, Xavier Libouton, Olivier Barbier Publié dans la revue de : Mai 2022 Rubrique(s) : Orthopédie

Résumé de l'article :

La fracture du radius distal est la fracture la plus fréquemment rencontrée dans nos services d’urgences (1). L’objectif de sa prise en charge est la récupération de la fonction nécessaire et non douloureuse (2).

Le choix du traitement dépendra des caractéristiques anatomiques de la fracture ainsi que de la demande fonctionnelle du patient, elle peut aller d’une immobilisation par contention élastique à une prise en charge chirurgicale complexe (1).

Chez les patients qui ont une demande fonctionnelle élevée, le traitement chirurgical des fractures qui présentent un des critères radiologiques suivants après réduction par manœuvres externes : un raccourcissement du radius de plus de 3 mm, une bascule postérieure de plus de 10° ou un déplacement intra-articulaire de plus de 2 mm, mène à de meilleurs résultats cliniques et radiologiques que le traitement conservateur (3). À l’inverse, avec une demande fonctionnelle limitée, un traitement conservateur doit être privilégié (3), celui-ci donnant les mêmes résultats fonctionnels et moins de complications que la chirurgie (3).

Cet article propose une stratégie de prise en charge et de suivi des fractures du radius distal chez l’adulte.

Que savons-nous à ce propos ?

La fracture du radius constitue la première localisation de fracture au niveau du membre supérieur (1) et constitue avec la fracture de la hanche les deux localisations les plus fréquentes de fractures dans nos services d’urgences (4).

Les modalités de prise en charge sont multiples, allant de la simple contention à des traitements chirurgicaux complexes.

Que nous apporte cet article ?

Cet article propose un guide pour la prise en charge des fractures du radius distal chez l’adulte basé sur les connaissances actuelles, tenant compte des caractéristiques de la fracture et du patient.

L’immobilisation plâtrée après réduction de la fracture constitue la base du traitement. En cas d’insuffisance de réduction, d’instabilité ou de déplacement articulaire, la chirurgie est indiquée chez les patients jeunes avec des demandes fonctionnelles élevées car dans ce groupe, la fonction et l’anatomie sont en étroite relation.

Mots-clés

Fracture du radius distal, traitement

Déja membre ?

Demander un nouveau mot de passe

Pas encore membre ?

Cliquez ici pour débuter la procédure