La Joconde de Léonard de Vinci

Précédent
Chantal Daumerie Publié dans la revue de : Juillet 2019 Rubrique(s) : Ama Contacts
Télécharger le pdf

Résumé de l'article :

2019 commémorera le 500ème anniversaire de la mort de Léonard de Vinci, né à Vinci en Toscane le 15 avril 1452 et mort à Amboise (Touraine) le 2 mai 1519.

Article complet :

2019 commémorera le 500ème anniversaire de la mort de Léonard de Vinci, né à Vinci en Toscane le 15 avril 1452 et mort à Amboise (Touraine) le 2 mai 1519.

Ce génie toscan à la fois artiste, inventeur, anatomiste, sculpteur, urbaniste, poète et philosophe est un des peintres les plus talentueux de tous les temps.

La Joconde ou Portrait de Mona Lisa est celui de la Florentine Lisa Gherardini, épouse de Francesco del Giocondo, riche marchand de soie florentin. Cette peinture à l’huile sur bois de peuplier, exposée au musée du Louvre à Paris, continue à fasciner le monde entier par son sourire énigmatique et mythique.

Plusieurs hypothèses plus ou moins farfelues ont été formulées depuis des décennies pour expliquer ce sourire : asthme, paralysie faciale de Bell, bruxisme.

Des dizaines d’études scientifiques aussi faciles à formuler mais impossibles à prouver prétendent chaque fois reconnaître de nouvelles maladies pouvant expliquer son sourire.

Récemment, Mandeep (1) de Harvard Medical School résout le mystère de Mona Lisa par l’existence d’ une hypothyroïdie post -partum accentuée par le mode de vie de la Renaissance.

La lésion sur le bord interne de la paupière supérieure gauche est compatible avec un xanthélasma. Le gonflement au-dessus du poignet gauche pourrait être un lipome.

La coloration jaunâtre de la peau est compatible avec une hypothyroïdie et un excès de carotène dans le derme, suite à la transformation perturbée du carotène en vitamine A.

Le cou élargi et empâté suggère l’existence d’un goitre.

La peau jaunâtre, l’aspect des cheveux, l’absence de sourcils, le cou bouffi et les troubles lipidiques sont symptomatiques d’une hypothyroïdie.

De plus, durant la Renaissance les Italiens étaient essentiellement végétariens et consommaient peu de produits de la mer. L’alimentation était fortement carencée en iode. Ceci explique la prévalence élevée (60%) de goitre endémique à cette époque. Le goitre est d’ailleurs souvent présent dans les peintures italiennes de la Renaissance.

La Joconde ne laisse personne indifférent et nos lecteurs la regarderont peut-être autrement !!!

Références

  1. Mandeep R. Mehra , 2018. The Mona Lisa Decrypted: Allure of an imperfect Reality Mayo Clinc Proc 2018; 93: 1325-31.

Rechercher sur le site

Inscrivez un mot clef afin de rechercher tous les articles,
rubriques ou auteurs associés :