Évaluation de la compliance au protocole de réhabilitation rapide en chirurgie colorectale ou Fast-Track et ses répercussions postopératoires

Précédent
Cédric Trefois, Daniel Léonard, Audrey Hartman, Christophe Remue, Radu Bachmann, Nora Abbes Orabi, Fernande Lois, Patrice Forget, Alex Kartheuser Publié dans la revue de : Juin 2017 Rubrique(s) : Mémoires de Recherche Clinique
Télécharger le pdf

Résumé de l'article :

Le Fast-Track (FT) est une approche périopératoire multimodale qui a pour but de réduire la réponse physiologique du stress chirurgical et par conséquent d’améliorer les suites postopératoires

Article complet :

Introduction

Le Fast-Track (FT) est une approche périopératoire multimodale qui a pour but de réduire la réponse physiologique du stress chirurgical et par conséquent d’améliorer les suites postopératoires. Notre but est d’évaluer l’effet de la compliance aux mesures périopératoires sur les suites postopératoires et d’identifier d’éventuels items susceptibles d’influencer les suites postopératoires.

Méthodes et patients

Il s’agit d’une étude rétrospective de patients consécutifs ayant bénéficié d’une chirurgie colique dans le cadre du protocole de réhabilitation rapide ou Fast-Track (FT) entre 2007 et 2013. Les données sur les caractéristiques démographiques, sur l’adhérence au protocole, sur les complications postopératoires et sur la durée d’hospitalisation ont été récoltées. Une analyse univariée et multivariée a été réalisée afin de déterminer la valeur prédictive sur les suites postopératoires et la durée d’hospitalisation de la compliance au FT ainsi qu’aux différents items du protocole.

Résultats

Notre étude comporte 157 hommes et 127 femmes, avec un âge moyen de 59 ans. La compliance médiane au protocole est de 18 items sur 19. La durée médiane d’hospitalisation est de 3 jours (2-49). Le taux global de complications est de 34,9% et 7,4% des patients présentent un score Dindo-Clavien >2. Les facteurs de risque de développer une complication postopératoire sont le sexe masculin (p=0,038), le nombre de comorbidité (p=0,00877), la présence d’une néoplasie (p=0,0069) et la laparotomie (p=0,015). Une plus grande compliance au protocole FT réduit le risque de complications (p=0,00004), leur sévérité (p=0,002) et la durée d’hospitalisation (p=<0.00001). Nous n’avons pas pu identifier d’item du protocole à risque d’influencer les suites postopératoires.

Conclusion

Une plus grande adhérence au protocole FT diminue les complications postopératoires et la durée d’hospitalisation. Nos résultats suggèrent que l’application du protocole dans son ensemble améliore davantage les suites postopératoires.

Affiliations

Cédric Trefois1, Daniel Léonard 2, Audrey Hartman 2, Christophe Remue2, Radu Bachmann2, Nora Abbes Orabi2, Fernande Lois3, Patrice Forget4, Alex Kartheuser2

Promoteurs : Pr. Alex Kartheuser et Pr. Daniel Léonard

1 Etudiant, Université catholique de Louvain, Belgique

2 Unité de Chirurgie Colorectale, Cliniques universitaires Saint-Luc, Bruxelles, Belgique

3 Service d’Anesthésiologie et Réanimation, Cliniques universitaires Saint-Luc, Bruxelles, Belgique

4 Service d’Anesthésiologie et Réanimation, Universitair Ziekenhuis Brussel (UZ Brussel), Vrije Universiteit Brussel (VUB), Bruxelles, Belgique

Rechercher sur le site

Inscrivez un mot clef afin de rechercher tous les articles,
rubriques ou auteurs associés :