Rechercher sur le site

Inscrivez un mot clef afin de rechercher tous les articles,
rubriques ou auteurs associés :

Tous les articles

Urgences

UTILISATION DE LA VOIE INTRANASALE EN MÉDECINE D’URGENCE

L’utilisation de la voie intranasale (IN) pour l’administration des médicaments n’est pas neuve mais encore peu utilisée dans notre pays. La voie IN s’avère un moyen d’accès confortable, aisé et rapide pour l’administration de médicaments, même en situation d’urgence et plus particulièrement pour les patients pédiatriques, avec une efficacité souvent comparable à la voie intraveineuse. La voie IN devient une nouvelle option pour l’urgentiste, pour réaliser une analgésie par opiacés, obtenir une sédation avant procédure par du midazolam ou permettre l’arrêt d’une crise comitiale par une benzodiazépine ou encore antagoniser un surdosage en morphine par la naloxone.

Mots-clés

Administration intranasale, absorption systémique, cavité nasale, midazolam, sufentanil, ketamine, LMA MAD nasal

Que savons-nous à ce propos ?

Certaines situations en médecine d’urgence nécessitent un accès rapide au compartiment sanguin mais ceci n’est pas toujours aisé, surtout chez les jeunes enfants. La méthode idéale devrait être simple, sûre, non invasive et rapidement efficace, surtout si elle peut être généralisée et sans douleurs.

Que nous apporte cet article ?

La voie intranasale est une bonne alternative à la voie intraveineuse dans un grand nombre de situations rencontrées en médecine d’urgence. Son utilisation peut représenter un intérêt net aussi bien pour les patients que pour les soignants.

Intranasal drug delivery in emergency medicine

Whereas intranasal (IN) drug delivery has been used for many years, this administration route has not gained much interest in Belgium. IN drug delivery is painless, easy, and quick, thus proving attractive in emergency settings, especially in pediatric patients. While achieving an efficacy comparable to that of intravenous administration, the IN route is an interesting new alternative for emergency doctors, who can use it to induce opioid analgesia, reach optimal procedural sedation with midazolam, stop epileptic seizures with benzodiazepines, or antagonize morphine overdosage with naloxone.

Key words

Intranasal route, systemic absorption, nasal cavity, intranasal mucosal atomization device, midazolam, sufentanil, ketamine

What is already known about the topic?

Several emergency medical situations require a quick access to blood circulation, which is not always easy, especially in young children. The ideal method should be simple, safe, non-invasive, and quickly effective, especially if it can be generalized and proves painless.

What does this article bring up for us?

Intranasal drug delivery represents a good alternative to the intravenous route in many emergency situations, and its use may offer large benefits to both patients and health care professionals.

Lire plus
Médecine physique et réadaptation motrice

ÉTUDE RÉTROSPECTIVE SUR LES BÉNÉFICES DE L’ÉCOLE DU DOS À...

L’école du dos est un moyen thérapeutique pour traiter la lombalgie. Il s’agit d’un programme multidisciplinaire associant une éducation théorique et des exercices physiques. Le contenu, le nombre de séances et leur rythme varie fortement. L’école du dos proposée dans notre institution à la particularité d’offrir non seulement une éducation thérapeutique, mais également une approche cognitivo-comportementale et des exercices de renforcement musculaire progressif. Nous exposons dans cet article notre expérience de l’école du dos et nos résultats obtenus dans une population de 394 lombalgiques à court (évaluation en fin de programme), moyen (évaluation à 6 mois) et long terme (évaluation à 12 mois). Nous évaluons principalement les bénéfices de l’école du dos sur la douleur, l’impact sur la qualité de vie, l’incapacité fonctionnelle et le statut professionnel. Nous démontrons que notre programme d’école du dos apporte un réel bénéfice aux patients traités et que ce bénéfice se maintient à moyen et long terme. De plus, nous observons un haut taux de reprise professionnelle.

Mots-clés

École du dos, lombalgie, efficacité thérapeutique

Que savons-nous à ce propos ?

L’école du dos est un concept de rééducation multidisciplinaire qui comprend de l’éducation thérapeutique et des exercices physiques et qui s’indique pour les patients lombalgiques. Il existe beaucoup de disparité au niveau du contenu et de la durée de ce type de prise en charge.

Que nous apporte cet article ?

Nous avons placé le concept de l’école du dos dans sa particularité belge. Nous livrons notre expérience et le résultat de cette prise en charge thérapeutique en fin de programme, à 6 mois et à 12 mois.

Short-, medium-, and longterm benefits of a back school program: retrospective study on 394 patients with chronic low back pain

Chronic low back pain is a common reason for medical consultation, with significant impact on functional and professional status of affected patients. Many treatments are available. One of these, a back school program, is a multidisciplinary approach involving therapeutic education and physical exercise. The variety of potential options to treat chronic low back pain and the difficulty of long-term follow-up were the main reasons leading us to carry out this study. Our back school protocol consists of therapeutic education, along with cognitive-behavioral approach and gradual musclestrengthening exercises. In this article, we have presented our experience with back school and our study results regarding 394 chronic low back pain patients assessed on the short- (end-ofprogram evaluation), medium- (6-month evaluation), and longterm (12-month evaluation). The study's main outcome parameters included the benefits of back school on pain, as well as its impact on quality of life, functional status, and professional status. Our back school protocol yielded significant benefits that were maintained over the mediumand long-term. Furthermore, we observed a high rate of patients returning to work.

Key Words

Back school, low back pain, therapeutic efficacy

What is already known about the topic?

Back school is a multidisciplinary rehabilitation concept consisting of therapeutic education and physical exercise. It is indicated in low back pain patients. This therapeutic approach displays many disparities as to its content and duration.

What does this article bring up for us?

We analyzed the back school concept in the Belgian context, and reported our experience and the end-of-program, 6-month, and 12-month therapeutic results.

Lire plus
Médecine physique et réadaptation motrice

L'ANALYSE QUANTIFIÉE DE LA MARCHE: PRINCIPES ET...

La marche est une succession de mouvements cycliques répétitifs avec des déplacements s'effectuant dans les trois plans de l'espace. Il s'agit d'un phénomène complexe qui intéresse non seulement les articulations des membres inférieurs mais sollicite la totalité du corps. Celle-ci peut être perturbée par une grande variété d'affections musculo-squelettiques d'origine neurologique périphérique ou centrale, d’origine musculaire ou ostéo-articulaire avec mise en œuvre de mécanismes compensateurs tels que la boiterie. Grâce aux progrès techniques et médicaux, les laboratoires d'analyse de marche se sont développés. Leur objectif est 1) d'évaluer avec précision les troubles locomoteurs afin d'optimiser les options thérapeutiques; 2) d'objectiver de manière quantifiable les effets d'un acte thérapeutique; 3) viser à améliorer notre compréhension des répercussions de ces pathologies sur les limitations fonctionnelles du patient. L'analyse de la marche nécessite l'acquisition conjointe des variables cinématiques globales et segmentaires, des variables dynamiques, des variables énergétiques et d'électromyographie. Les variables cinématiques segmentaires permettent de décrire le déplacement des segments corporels dans les trois plans de l’espace. Celles-ci sont enregistrées à l'aide de caméras infrarouges et permettent de reconstituer la démarche du patient dans les trois dimensions. Les variables dynamiques sont enregistrées à l'aide d'une plate-forme de force. Elles permettent de déterminer les forces musculaires engendrant le mouvement et le type de contraction musculaire réalisée. Inconsciemment, nous marchons avec une consommation énergétique minimale. Les variables énergétiques enregistrent la consommation en oxygène du patient par unité de distance parcourue et représentent ainsi un très bon indicateur de la "pénibilité" du patient à se déplacer. L'électromyographie permet quant à elle d'identifier les muscles responsables du mouvement.

Mots-clés

Marche, analyse, cinématique, coût métabolique

Que savons-nous à ce propos ?

1. La marche nécessite l'action coordonnée de nombreux muscles et articulations afin de permettre au corps de se déplacer vers l'avant avec un rendement optimal, c'est-à-dire avec une consommation d'énergie minimale.
2. Diverses atteintes orthopédiques et neurologiques vont perturber de manière plus ou moins importante ce rendement en augmentant sensiblement le coût métabolique de la marche.
3. Ces atteintes sont évaluées la plupart du temps de manière radiologique ou clinique c'est-à-dire de manière statique sans que le patient ne prenne appui sur le membre lésé.

Que nous apporte cet article ?

1. L'originalité de l'analyse de la marche est d'analyser avec précision la composante fonctionnelle des articulations et donc dans des conditions dynamiques.
2. L'analyse de la marche permet également d'analyser de manière plus globale les répercussions des atteintes articulaires au niveau mécanique et énergétique.
3. Une marche économique n'est rendue possible que par une bonne mobilité des articulation des membres inférieurs et du bassin.

Quantitative gait analysis: principles and clinical applications

Walking is a set of repetitive cyclical movements in the three planes of space. This complex process involves not only the lower-limb joints, but also the entire body. Walking may be impaired by a variety of musculoskeletal disorders of peripheral/central neurological, muscular, or osteoarticular origin, associated with compensatory mechanisms such as limping. Owing to medical and technical advances, gait laboratories have been implemented, pursuing the following objectives: 1) to accurately assess locomotor disorders so as to optimize therapeutic options, especially in children with cerebral palsy; 2) to quantify the effects of therapeutic procedures such as neurotomy or total ankle arthroplasty; 3) to better understand the impact of these diseases on walking mechanics and eventually on patients’ functional limitations. Gait analysis requires the joint acquisition of global and segmental kinematic variables, dynamic variables, as well as energetic and electromyographic variables. Segmental kinematic variables are used to describe the displacements of body segments in the three planes. The latter are recorded using infrared cameras, allowing for the patient gait to be reconstructed in three dimensions. While recorded using a force platform, dynamic variables determine the movementproducing muscular forces as well as the type of muscle contraction performed. Unconsciously, we walk using minimum energy consumption. Energetic variables, which record the amount of oxygen consumed per unit of distance traveled, are an excellent indicator of the “strenuousness” encountered by patients while moving. Electromyography is used to identify the muscles involved in movements.

Key Words

Gait analysis, kinematics, kinetics, metabolic cost

What is already known about the topic?

1. Walking requires combined action of several muscles and joints in order to allow the body to move forward with an optimum efficiency, i.e., minimum energy consumption.
2. Gait efficiency is impaired to a greater or lesser extent by a variety of orthopedic and neurological disorders, which substantially increase the metabolic cost of walking.
3. These disorders are mostly assessed by means of radiological or clinical examinations, i.e., in static position without leaning on the damaged limb.

What does this article bring up for us?

1. The originality of gait analysis lies in the accurate assessment of the joints’ functional component under dynamic conditions.
2. Gait analysis also enables a more comprehensive assessment of articular disorders’ impact on mechanical parameters and energy consumption.
3. A good mobility of the lower limbs and pelvic joints is critical to an efficient gait.

Lire plus
Médecine Interne

ZIKA VIRUS : LE POINT

En février 2016, l’organisation mondiale de la santé (OMS) déclare l’épidémie à Zika virus comme une urgence de santé publique mondiale. L’épidémie sévit dans plus de 30 pays dans le continent américain, les îles du pacifiques et dans plusieurs autres pays disséminés dans le monde. Le Zika virus est un virus de la famille des flaviviridae, comme la fièvre jaune, la dengue, le chikungunya, l’encéphalite japonaise et le West Nile virus. Il est transmis par un moustique de la famille des Aedes, le plus souvent aegypti ou albopictus. D’autres familles de moustiques tels l’Anophèle et le Culex pourraient transmettre le Zika virus. Habituellement les symptômes sont mineurs à modérés tels que de la fièvre, une conjonctivite bilatérale non purulente, un rash parfois prurigineux, des arthralgies. Or, lors de l’épidémie en Polynésie française, des atteintes neurologiques plus sévères furent décrites avec l’apparition d’une méningoencéphalie et un syndrome de Guillain-Barré. Actuellement un lien avec des anomalies neurologiques telles que la microcéphalie et les calcifications intra-cérébrales a été suspecté suite au rapport établi par le ministère Brésilien de la santé qui constatait une augmentation des cas de microcéphalies par rapport à l’année précédente (plus de 20x). Bien que fort suspect, ce lien doit encore être démontré de façon formelle. Il existe également une transmission sexuelle de l’homme à la femme via le sperme mais la durée de survie du virus dans le sperme reste inconnue. Le diagnostic fait appel aux méthodes sérologiques et à la PCR. Le traitement est symptomatique. La prévention consiste à se protéger contre les moustiques et à éviter tout voyage non indispensable dans les zones où sévit le Zika virus surtout pour les femmes enceintes.

Mots-clés

Zika virus, femmes enceintes, microcéphalie, flaviviridae

Que nous apporte cet article ?

Une synthèse claire sur l’état actuel des connaissances sur l’épidémie à zika virus qui sévit dans les Amériques.

Zika virus: current situation

In February 2016, the World Health Organization (WHO) declared the Zika virus outbreak a global public health emergency. The epidemic is raging in over 30 countries in the Americas, Pacific Islands, and several other regions around the world. The Zika virus belongs to the Flaviviridae family, which also includes the yellow fever, dengue, chikungunya, Japanese encephalitis, and West Nile viruses. It is transmitted by Aedes mosquitoes, especially Aedes aegypti and Aedes albopictus. Other mosquito species such as Anopheles and Culex are also considered potential Zika virus vectors. Symptoms are usually mild to moderate, including fever, bilateral non-purulent conjunctivitis, rash, and arthralgia. However, more severe neurological disorders were reported during the 2013-2014 epidemics in French Polynesia, primarily consisting of meningoencephalitis and Guillain- Barré syndrome. A link with neurological abnormalities like microcephaly and intracranial calcifications has recently been suspected, with the Brazilian Ministry of Health reporting a 20- fold increase in microcephaly cases as compared to the previous year. Though strongly suspected, this relationship still remains to be formally demonstrated. Zika virus can also be sexually transmitted from man to woman, yet duration of its persistence in semen remains unknown. The diagnosis relies on serological methods and PCR, treatment being primarily symptomatic. Preventive measures include protection against mosquito bites and avoidance of travels to countries affected by Zika virus, especially with respect to pregnant women.

Key Words

Zika virus, pregnancy, microcephaly, Flaviviridae

What does this article bring up for us?

It is a clear overview on the current state of knowledge on the epidemy of zika virus.

Lire plus
Médecine Interne

L’HIPPOCRATISME DIGITAL ET L’OSTÉOARTHROPATHIE HYPERTROPHIQUE...

L’Hippocratisme digital doit son nom à Hippocrate qui rapporta une observation chez un patient souffrant probablement d’un empyème il y a plus de 2500 ans. Ce signe clinique peut se présenter seul ou être associé à l’ostéoarthropathie hypertrophique caractérisée par l’existence d’appositions périostées le long des os longs, parfois accompagnées d’arthrites et plus rarement par un épaississement du tissu cutané. De nombreuses pathologies ont été associées à ces entités.

Dans cet article, nous revenons sur les causes et la physiopathologie ainsi que sur les différentes théories expliquant l’apparition de ce signe clinique, finalement assez peu connu.

Mots-clés

Hippocratisme digital, ostéoarthropathie hypertrophique

Another look at digital clubbing and hypertrophic osteoarthropathy

Digital clubbing was first described by Hippocrates over 2500 years ago. This condition may occur as isolated finding or part of the hypertrophic osteoarthropathy syndrome, characterized by periostitis, arthritis, and at times thickening and edema of the skin surrounding the affected joints. Numerous diseases have been associated with this manifestation. In this article, we have reviewed the etiology, pathophysiology, and various theories aimed at explaining the occurrence of digital clubbing

Key words

Clubbing, hypertrophic osteoarthropathy

What is already known about the topic?

Digital clubbing and hypertrophic osteoarthropathy have significant semiotic value. Numerous diseases have been associated with this manifestation but the pathophysiology remains unclear.

What does this article bring up for us?

We reviewed current data about the links between these semiotic events, the definition of the various entities, their pathophysiology and their treatment.

Lire plus
Session Diabétologie et Nutrition

LES SUCRES : IMPACT SUR NOTRE SANTÉ MÉTABOLIQUE

Le rôle de la consommation de sucres, en particulier sous forme de sodas, dans le développement de l’obésité et de ses complications métaboliques et cardiovasculaires est de mieux en mieux établi. Les mécanismes impliqués sont probablement multiples, mais le contenu calorique, la charge glycémique et la consistance liquide semblent jouer un rôle plus important que le contenu en fructose. Les recommandations actuelles proposent de réduire les sucres ajoutés à 10% voire 5% de l’apport calorique quotidien. La substitution des sucres par des édulcorants pourrait être utile. À plus large échelle, l’éducation à un goût moins intensément sucré est capitale.

 

Mots-clés

Sucres libres, sucres ajoutés, sodas, fructose, obésité, diabète sucré, maladies cardio-vasculaires

 

Summary

The role of sugars, in particular in the form of soft drinks, in the development of obesity and its metabolic and cardiovascular comorbidities is increasingly recognized. The mechanisms involved are probably multiple, but the energy content, the glycemic load and the liquid consistence play probably a more important role than the fructose content. The present recommendations encourage to limit the amount of added or free sugars to 10% maybe 5% of the daily energy intake. The replacement of sugars with sweeteners may be helpful. On a broader scale, education to a less intensely sweet taste is paramount.

Key words

Added sugars, free sugars, soft drinks, fructose, obesity, diabetes mellitus, cardiovascular diseases

Lire plus
Session Diabétologie et Nutrition

RECOMMANDATIONS DANS LE TRAITEMENT DES DYSLIPIDÉMIES CHEZ LES...

Chez les patients diabétiques, même devant un profil lipidique d’apparence banal, un traitement hypolipémiant médicamenteux est presque toujours indispensable. Ce traitement doit d’abord viser à atteindre la cible de cholestérol LDL (<70 mg/dL ou < 100 mg/dl selon les antécédents de maladie cardiaque ou rénale, l’âge ou la présence de facteurs de risque) via la prescription d’une statine avec ou sans ézétimibe. Après cela, il faut considérer la possibilité d’ajouter un fibrate ou un supplément d’acides gras omega-3 chez les patients dont les taux de triglycérides restent élevés en visant comme cible le taux de cholestérol non-HDL (<100 mg/dL ou < 130 mg/dl selon l’âge ou la présence de facteurs de risque).

 

Mots-clés

Cholestérol, maladie cardiovasculaire, prévention cardiovasculaire, recommandations, statine, ezetimibe, diabète, adhérence

 

Recommendations for management of dyslipidemia in diabetic patients: a well-reasoned choice?

In diabetic patients, lipid-lowering drug therapy is almost always necessary, even when the lipid profile is seemingly unremarkable. This treatment is primarily aimed at reaching the target LDL cholesterol level (<70 mg/dL or <100 mg/dL, depending on prior cardiac or renal diseases, age, or concomitant risk factors) by prescribing a statin, with or without ezetimibe. Thereafter, adding a fibrate or including omega-3 fatty acid supplementation should be considered in patients whose triglyceride levels remain high, so as to target non-HDL cholesterol (<100 mg/dL or <130 mg/dL, depending on age or concomitant risk factors).

 

Keywords

Cholesterol, cardiovascular disease, cardiovascular prevention, guidelines, statin, ezetimibe, diabetes, adherence

Lire plus

STOPP/START.v2

 

 

 

L’outil STOPP/START.v2 permet l’évaluation des traitements médicamenteux prescrits aux patients de 65 ans et plus.

 

Cet outil, destiné à tous les milieux de soins, stimule la réflexion et la remise en question des médicaments pris par les patients, en particulier les médicaments des systèmesnerveux et cardiovasculaire.

Lire plus

Devenir auteur

Que vous soyez Médecin actif,

Médecin retraité, Assistant, Etudiant,

N'hésitez pas à nous soumettre un article dans votre domaine d'expertise

En savoir plus